Mamadou Saïdou Bah, sécurité UFDG (1)C’est dans la nuit d’hier à aujourd’hui, mardi 10 mai 2016, que monsieur Mamadou Saïdou Bah, qui était déjà très malade et hospitalisé à l’hôpital national Ignace Deen a rendu l’âme, a appris Guineematin.com de la famille du prisonnier politique.

Âgé de 59 ans, Mamadou Saïdou Bah est originaire de Dantary, dans la sous-préfecture de Maci, préfecture de Pita. Il est marié à 3 femmes et père de 11 enfants, ont précisé des membres de sa famille rencontrés par un des reporters de Guineematin.com dans la matinée de ce mardi au domicile du défunt à Dar-Es-Salam 2, dans la commune de Ratoma.

Mamadou Saïdou Bah, sécurité UFDG (2)Selon Elhadj Oumar Bah, oncle et voisin du défunt, Mamadou Saïdou Bah s’était engagé dans la sécurité de feu Bâ Mamadou, alors président de l’UNR depuis 1993. Il l’a suivi à l’UPR, puis à l’UFDG et a continué avec Cellou Dalein Diallo depuis l’arrivée de ce dernier à la tête de l’UFDG jusqu’à ce vendredi noir du 5 février 2016 quand notre confrère, Elhadj Mamadou Koula Diallo, a été tué par balle lors des échauffourées qui ont opposé la garde rapprochée du président de l’UFDG à des proches de son vice-président qui avait été exclu la veille et qui voulait entrer au siège pour participer à la réunion du bureau exécutif.

Mamadou Saïdou Bah est l’un des 17 premiers agents à se faire arrêter dans l’enquête et c’est sa dépouille mortelle que sa famille- dont l’une de ses trois épouses- cherche actuellement (8H) à récupérer.

Paix à son âme, amen !

A suivre !

Ibrahima Bah est dans la famille du défunt, à Dar-Es-Salam, Ratoma, pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin