Gaoual« Monsieur Président, vous avez du talent, je vous prie de le prouver ! Beaucoup de choses ont été avancées contre notre client, je vous prie de les considérer comme des racontars ! Monsieur le Président, un député ne doit pas être poursuivi comme un poussin. Monsieur Président vous avez reçu un dossier, vous n’êtes pas allez chercher le dossier ! Mais, monsieur le Président, vous avez été mal servi par le procureur… », attaque maître Salifou Béavogui, qui demande l’annulation de la procédure, dénonçant au passage la violation de l’article 65 de la Constitution qui protège les députés guinéens.

Pour sa part, maître Aboubacar Sylla, également avocat du député Ousmane Gaoual Diallo et le doyen maître Paul Yomba Kourouma ont plaidé dans le même sens.

D’ailleurs, Paul Yomba Kourouma, ancien avocat du professeur Alpha Condé, devenu avocat de ses opposants, s’est indigné que « tous les parquets de Conakry » réunissent autour d’une affaire sans même trouver une qualification adéquate… « C’est honteux pour ce parquet », lance le doyen, rappelant que l’honorable Ousmane Gaoual Diallo, en tant que leader politique répondu à un autre leader politique.

Enfin, maître Alsény Aïssata Diallo, également membre du collectif de la défense, a déploré, pour sa part, que des exactions aussi graves que celles qui se sont déroulées à Mali avec le colonel Issa Camara ne soient pas saisies par le parquet ; et, que des choses de moindre importance comme celle-ci soient envoyées devant ce tribunal ».

Sans tarder, le président du tribunal, Manga Douba Sow, a rétorqué immédiatement que le tribunal ne tranche qu’une affaire qui a été soumise par devant lui »

Après les avocats de l’UFDG (défense), ce sont les avocats du RPG arc-en-ciel (partie civile) qui ont la parole. « Ne prenez pas en considération les propos de la défense », dénonce maître Mohamed Sampil, ajoutant que les arguments de la défense sont sans fondement…

A rappeler que les plaignants du RPG arc-en-ciel (Bantama Sow, Lansana Komara et Hady Barry) et le prévenu (Ousmane Gaoual Diallo, le député de l’UFDG), suivent très attentivement ce procès très politique qui intervient à la veille des premières manifestations du deuxième mandat de l’ancien opposant historique de la Guinée.

A suivre !

Du TPI de Dixinn, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin