kofi-annanComme annoncé précédemment sur Guineematin.com, les cours ont repris timidement dans les universités privées de notre pays. A Koffi Anan, malgré la présence de certains étudiants, beaucoup de salles de classes étaient inoccupées, a-t-on constaté sur place.  

Beaucoup d’étudiants sont venus aux nouvelles ce lundi à Koffi Anan. Faute d’avoir trouvé un professeur, Thierno  Boubacar Sow s’est résolu à prendre son emploi de temps, espérant que demain mardi, les cours vont démarrer de façon effective. Cependant, cet étudiant en Licence 3 Biomédicales ne cache pas sa motivation. « On est venu ce matin, on n’a pas fait cours. De ce fait, ce n’est pas aujourd’hui mais, ce sera demain qu’on va faire cours. C’est l’emploi du temps qu’on nous a remis aujourd’hui et, demain on commence les cours. Je suis tout à fait motivé, comme les années précédentes d’ailleurs. Il faut qu’il y’ait le sérieux pour qu’il y ait du progrès dans les études », lance Thierno Boubacar Sow.

thierno-dialloEn outre, après avoir été « cloué » à la maison alors que les étudiants du public suivaient déjà les cours, notre interlocuteur se dit soulagé. Il salue l’accord trouvé entre les fondateurs d’universités privées et le ministère de l’enseignement supérieur : « on a souffert du problème, parce qu’on a passé deux semaines sans reprendre les cours. On est resté à la maison sans rien faire. Comme il y a eu l’entente maintenant et que les cours ont repris, je trouve que c’est bien », s’est félicité Thierno Booubacar Sow.

Il faut rappeler qu’un bras de fer a longtemps opposé les fondateurs des universités privées et le ministère de l’enseignement supérieur. Après le report de l’ouverture des classes de deux semaines pour les universités privées et au terme de moult tractations, un accord a été trouvé samedi dernier. Toute chose qui a débloqué la situation et a permis la reprise des cours.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin