Guinée : « 180 permis miniers ont été retirés en 2016 », annonce le ministre des Mines à l’Assemblée nationale

Abdoulaye Magassouba MMG 2Dans le cadre de l’examen du projet de budget de l’Etat pour l’année 2017, entamé le  vendredi dernier, les ministres continuent leur passage devant les élus du peuple pour présenter leurs politiques sectorielles, a constaté un des reporter de Guineemation.com à l’Assemblée nationale.

Ce lundi, 28 novembre 2016, c’est au tour des ministres des mines et de géologie, Abdoulaye Magassouba, de l’environnement, des eaux et forêts, Christine Sagno et de l’énergie et de l’hydraulique,  Cheick Taliby Sylla, de donner des informations aux députés sur l’utilisation de leurs budgets 2016 et des perspectives pour 2017.

Actuellement (11h 10), les 64 députés présents (sur les 113 inscrits) suivent l’allocution du ministre des ministres et de la géologie, Aboulaye Magassouba.

Dès l’entame de sa communication, le jeune ministre a expliqué aux députés la poursuite de l’assainissement du cadastre minier qui a permis le retrait de 180 permis inactifs en 2016. En plus des formations, le ministre des mines soutient avoir doté 33 motos aux agents de son département à travers le pays. Quand à l’objectif de rapatriement des devises issues de l’exportation minière, Abdoualye Magassouba souligne que le taux est passé de 42% à 62%.

En attendant de connaître sa position par rapport au retrait de Simfer (Rio Tinto) de Simandou, de l’hésitation de Rusal à Dian Dian et des tâtonnements de GAC à Sangaredi, le ministre livre son allocution sur son projet de budget 2017.

De l’Assemblée nationale, Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél : +224 628 08 98 45

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS