Le Syndicat libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) et la Fédération Syndicale Professionnelle de l’Education (FSPE) ont déclenché une nouvelle grève illimitée, ce lundi 06 février 2017, sur toute l’étendue du territoire national. A l’université de Kindia, ce mot d’ordre est quasiment suivi par les enseignants, a constaté sur place Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Le mot d’ordre de grève illimitée, déclenchée  ce lundi 06 février 2017 par l’intersyndicale de l’éducation, est tout à fait suivi à l’université  de Kindia. Selon le constat  fait sur place  ce matin, à part l’administration, toutes  les activités sont paralysées au centre universitaire de Kindia et le syndicat est décidé à aller au bout de ses revendications. «  Nous avons constaté dans la grille salariale, ce sont nos grades qui ont été diminués au lieu  de les maintenir. Nous avons mené  les démarches au près des autorités, elles n’ont pas obtempéré. Donc, c’est pourquoi nous avons passé par d’autres moyens afin de mettre pression sur eux. Tant qu’il n’y a   pas un terrain d’entente, nous allons continuer notre mouvement jusqu’à  nouvel ordre », a expliqué Ahmed Tidjane Diallo, un  des membres du syndicat des enseignants de l’université de Kindia.

Par ailleurs, Ahmed Tidjane Diallo lance un appel aux enseignants et aux étudiants de ladite université : « nous lançons un appel aux enseignants de rester à la maison pour mieux observer ce mot d’ordre de grève par ce que c’est l’affaire de tout le monde. Mais, aussi aux étudiants, nous leur demandons de rester à la maison pour éviter  tout acte de provocation pour que nous puissions suivre  notre grève dans la sérénité », a-t-il  lancé

A suivre !

De Kindia, Sékou  Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Tél : 620 74 80 10

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin