Manifestation à Mamou: plusieurs étudiants interpellés suite aux violences (Procureur)

Suite aux affrontements enregistrés ce lundi 27 Mars 2017 à Mamou, entre les forces de l’ordre et des étudiants de l’institut supérieur de technologie en colère contre la société publique « Electricité de Guinée » (suite à la mort de deux étudiants dans un incendie provoqué par un court-circuit), une vingtaine de jeunes ont été interpellés par les agents de la gendarmerie et de la police, a appris le correspondant local de Guineematin.com du procureur de Mamou.

Ces arrestations interviennent après le passage en force des étudiants au tribunal de première instance de Mamou, a-t-on appris.

« Les étudiants ont jeté des cailloux sur nous. Mon garde du corps a été atteint au niveau de la tête, les vitres de la salle d’audience et celles de mon propre bureau ont été endommagées. Ils ont aussi endommagé ma voiture et celle du juge Barry », explique le procureur Sidiki Camara qui s’interroge sur les raisons ayant motivé cette attitude des étudiants dans la mesure où ce n’est pas le tribunal qui gère l’électricité…

Selon nos informations, ces étudiants qui ont été interpellés sont actuellement en audition dans les commissariats de police et de gendarmerie pour situer leurs responsabilités. Car, « c’est un chapelet d’infractions qu’ils ont eu à commettre », précise le procureur Sidiki Camara.

Rappelons que la manifestation de colère des étudiants de l’institut supérieur de technologie de Mamou intervient après la mort de deux étudiants dudit institut dans un incendie survenu dans la nuit de Samedi à Dimanche 26 Mars aux environs de 2 heures au quartier Poudrière. Un incendie qui aurait été causé par un court-circuit.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tél.: 622 97 27 22

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS