Insécurité : un jeune boutiquier poignardé à mort au marché de Kaporo

L’insécurité gagne du terrain à Conakry, notamment avec cette saison pluvieuse. Un jeune homme, âgé de 30 ans, du nom d’Ibrahima Timbi Barry, a été retrouvé mort dans sa boutique au marché de Kaporo, dans la commune de Ratoma. Il a été poignardé dans la nuit de mercredi 25 juillet 2018, a appris Guineematin.com auprès de ses parents.

Selon nos informations, Ibrahima Timbi Barry est originaire de Timbi Tounni, dans la préfecture de Pita. Sa boutique était localisée au marché de Kaporo où il se débrouillait. C’est là que des inconnus sont venus le poignarder à la poitrine.

Interrogé par notre reporter, Elhadj Souleymane Barry, grand frère de la victime, rencontré à la morgue de l’hôpital Ignace Dean, a dit que « c’est à son lieu de travail qu’il a été poignardé. Hier, jusqu’à tard la nuit, nous ne l’avons pas vu. C’est ainsi qu’un de mes petits frères m’a appelé me demander si Ibrahima Timbi n’est pas revenu. J’ai répondu non, il n’est venu d’abord. Après, on a dit que ce dernier n’avait qu’à aller voir s’il est là-bas. À son arrivée, il a trouvé que des bandits l’on tué. Il a été poignardé au niveau de la poitrine. Et c’était à 23h que les gens ont su qu’il est tué. C’est les gendarmes qui ont pris le corps et l’ont envoyé à la morgue ici à l’hôpital d’Ignace Deen. Nous, nous demandons à ce que les autorités nous aident à retrouver les coupables. Nous voulons voir les coupables et que la justice soit faite ».

 Pour sa part, Mamadou Diawo Bah, cousin de la victime, a expliqué que le jeune célibataire n’avait pas l’habitude de rentrer tardivement. « D’habitude, il restait jusqu’à 19h, il prie puis il rentre. Mais, puisqu’il a plu beaucoup hier, peut-être que c’est ce qui a fait qu’il a duré. Même la femme qu’il a l’habitude de laisser à côté de sa place, l’a laissé là-bas hier. Selon nos informations, il se faisait tard et la porte était toujours fermée. Les voisins en ont fait la remarque. Ils ont dit qu’il n’a pas l’habitude de rester jusque tard la nuit. C’est ainsi qu’ils sont allés voir s’il est là-bas. À leur arrivée, ils ont trouvé. Mais, ils ont vu par le bas de la porte du magasin, beaucoup de sang qui coulait. Ensuite, ils ont ouvert cette porte et l’ont trouvé mort, couché par terre. Après, ils ont appelé la gendarmerie qui l’a amené à la morgue ici », a-t-il expliqué.

 À noter qu’Ibrahima Timbi Barry devrait être ce jeudi 26 juillet 2018 au quartier Hafia dans la commune de Dixinn à 17 heures.

 Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS