Diakaria Koulibaly, ministre des Hydrocarbures

Comme annoncé précédemment, le ministre guinéen des hydrocarbures a animé une conférence de presse ce vendredi, 17 janvier 2020, à Conakry. A cette occasion, Diakaria Koulibaly s’est exprimé sur la « coupe abusives du bois » en Guinée, pour les besoins énergétiques des populations. Une pratique « néfaste » (qui menace le patrimoine forestier du pays) que le chef du département des hydrocarbures compte freiner en faisant la consommation du gaz butane, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était à cette rencontre avec les professionnels de média.

Selon le ministre Diakaria Koulibaly, à cause des agressions de son couvert végétal, la Guinée perd approximativement 35 000 hectares de son patrimoine forestier par an. Et, cela expose le pays aux effets néfastes du changement climatique.

« Dans sa volonté de préserver le couvert végétal, fortement entamé par les coupes abusives du bois pour les besoins énergétiques, l’Etat a pris une mesure fiscale d’exonération des droits et taxes sur les importations du gaz butane au cordon douanier. Il convient de préciser que selon les statistiques, le patrimoine forestier du pays régresse chaque année, approximativement de 35 000 hectares, exposant notre pays aux effets néfastes du changement climatique », a révélé DIakaria Koulibaly.

Pour lutter contre la coupe abusive du bois, le ministre des hydrocarbures compte encourager l’utilisation du gaz dans les foyers. C’est pourquoi, le ministre Diakaria Koulibaly veut proposer un projet de loi visant l’abandon des droits et taxes sur les accessoires de gaz. Car, « la mesure fiscale d’exonération ne concerne pas à ce stade les droits et taxes sur l’importation des accessoires du gaz, à savoir : les bouteilles, les supports marmites et les brûleurs ».

En Guinée, le prix du gaz reste toujours hors portée du revenu des ménages. Et, pour le patron du département des hydrocarbures, cela constitue encore un frein à la pénétration du gaz butane dans les solutions énergétiques des populations. Mais, précise-t-il, la défiscalisation déjà pratiquée par l’Etat a permis de baisser en moyenne le prix du gaz de 2010 à nos jours dans les proportions importantes. « La Bouteille de 6 KG est passée environ de 180 000 FG à 120 000 FG ; soit une réduction de 60 000 FG par bouteille. Et, la bouteille de 12.5 KG est passée environ de 350 000 FG à 230 000 FG ; soit une réduction 120 000 FG par bouteille », a indiqué le ministre Diakaria Koulibaly devant les journalistes qui ont pris part à sa conférence de presse.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin