Contrairement à la semaine dernière, la ville de Labé ne connaît pas de grandes manifestations ce mardi, 21 janvier 2020. Outre quelques émeutes signalées au quartier Safatou, un calme relatif règne dans la ville. En revanche, les activités sont fortement perturbées dans la capitale du Fouta, rapporte un correspondant de Guineematin.com sur place.

Très tôt, les autorités locales ont déployé un important dispositif sécuritaire à travers la ville. De nombreux agents de la police et de la gendarmerie sont postés devant les sièges du Gouvernorat et de la Préfecture, mais aussi au niveau des points chauds de la ville, où des jeunes manifestaient la semaine dernière. Jusqu’en début d’après-midi, seulement à Safatou, un quartier périphérique de la ville, où une manifestation était en cours. Dans le reste de la commune urbaine, la situation est calme, même si la méfiance est de mise.

La circulation est moins dense que d’habitude, le marché central est fermé et la quasi-totalité des activités sont à l’arrêt dans la ville. Toutes les écoles publiques et la plupart des groupes scolaires privés sont fermés. Même les services administratifs sont affectés : l’Inspection Régionale de l’Education (IRE) et la Direction Préfectorale de l’Education (DPE) entre autres, sont fermés. Par contre, le marché à condiments a fonctionné normalement. Dans la matinée, de nombreuses : vendeuses et clientes se bousculaient sur les lieux.

A rappeler que Labé a été le théâtre de violentes manifestations les 13 et 14 janvier dernier. A l’appel du Front National pour la Défense de la Constitution, de nombreux habitants de la ville étaient descendus dans la rue pour exprimer leur opposition au projet de nouvelle Constitution du président Alpha Condé, qui lui ouvrirait la voie à un troisième mandat. Deux jeunes avaient été tués par balles, plusieurs autres blessés, et le tribunal de première instance de la ville incendié à l’occasion de ces mouvements de protestation.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin