image d’archive

Les violences se poursuivent à Dalaba, où des citoyens manifestent depuis hier, à l’appel du FNDC, contre le projet de troisième mandat du président Alpha Condé. Après la police, la prison civile et la gendarmerie, c’est le siège de la préfecture qui a été la cible des manifestants. Ce mercredi, 22 janvier 2020, plusieurs citoyens sont allés attaquer et piller le bloc administratif préfectoral, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Tout comme la veille, la ville de Dalaba est en ébullition ce mercredi. Révoltés par une patrouille menée dans la matinée par la gendarmerie, un groupe de manifestants est allé attaquer la brigade de gendarmerie locale, emportant des denrées alimentaires, des armes et plusieurs autres biens. Ensuite, ils se sont rendus au siège de la préfecture. Là également, les manifestants ont procédé à un  pillage, emportant plusieurs biens, dont des motos, des tables, des chaises…

Au moment où nous mettons cet article en ligne, des affrontements opposent les protestataires et des agents des forces de l’ordre venus de Pita. Après un échange de jets de pierres contre gaz lacrymogène, des coups de feu sont intervenus sur les lieux. Difficile pour l’heure de savoir s’il y a eu des blessés ou des interpellations.

A suivre !

De Dalaba, Hammady Sow pour Guineematin.com

 

 

 

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com