Le coronavirus se propage de manière exponentielle, semant la mort et créant l’inquiétude à travers le monde. En Guinée, au moins cinquante deux (52) cas de Covid-19 ont été confirmés, dont quatre hommes de médias. Pour freiner la propagation du virus, plusieurs mesures ont été prises dans les médias installés à N’zérékoré. Le constat a été fait sur le terrain ce vendredi, 3 avril 2020, par le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La pandémie du Covid-19 prend de l’ampleur chaque jour un peu plus. Devant cette propagation inexorable, les initiatives se multiplient, notamment en termes de prévention, pour freiner la maladie.

Pour Alpha Saliou Diallo, directeur de la première radio privée de N’zérékoré, la radio Liberté FM, des mesures préventives ont été prises pour parer à toute éventualité. « J’ai mis un dispositif sanitaire à l’entrée de la radio. Dans le studio aussi, j’ai diminué le nombre des animateurs de 2 à 3, avec pour distanciation d’un mètre entre les micros afin d’éviter les contacts entre les journalistes. Et il y a une organisation qui viendra nous appuyer sur la prévention en pulvérisant les studios de production et de diffusion, les bureaux, la rédaction et la salle d’attente ».

Même son de cloche chez Mohamed Damaro Camara, directeur de la radio Emergence FM, qui a insisté sur la mise en place de lavage des mains et de prise de température. « Pour sécuriser nos personnels et les visiteurs, le PDG nous a doté de kits sanitaires, notamment un thermo flash, un kit de lavage des mains et un désinfectant pour les micros. Alors, nous avons exigé aux personnels et à nos visiteurs du respect strict des mesures de prévention édictées par les autorités et la radio. Au niveau de la radio, nous avons installé à l’entrée le kit et une personne pour la prise des températures. Au niveau du studio et de la rédaction, chaque matin, le technicien qui passe la nuit désinfecte les micros avant l’arrivée du personnel et de la tenue du conseil de rédaction. Nous veillons strictement sur ça. Même le PDG ne manque pas un jour de le rappeler ».

Facely Konaté, Directeur Régional Espace Foret

C’est les mêmes mesures qui sont en vigueur à la radio Espace Foret. C’est ce qu’a fait savoir son directeur régional, Facely Konaté, interrogé par le correspondant local de Guineematin. « Le lavage obligatoire des mains une fois dans la cour de la radio et après chaque sortie sont obligatoires. La prise de température est aussi obligatoire. On a aussi l’interdiction d’accéder à la radio pour des personnes (personnel et visiteurs) dont la température excède 37,50°. Obligation de respecter la distanciation sociale de 1,5m à la rédaction et dans le studio. Le nombre de personnes dans le studio est limité à 2. L’interdiction de recevoir des invités dans le studio en privilégiant les interventions téléphoniques, sauf cas de nécessité. Nettoyer régulièrement les locaux et les outils de travail, éviter les contacts proches dans la mesure du possible, porter si nécessaire un masque et des gants lorsque vous devez aller sur le terrain de reportage sont aussi de mise ».

En outre, Facely Konaté se dit inquiet et dénonce le non-respect des mesures liées à l’urgence sanitaire dans la ville de N’zérékoré. « Il faudrait que les autorités essayent de se bouger. Vous avez vu les mesures qui ont été prises par le président, mais rien n’est en train d’être fait sur le terrain pour faire appliquer ses mesures. Si vous allez aujourd’hui à la gare routière de N’Zérékoré, vous savez combien de personnes voyagent ? Comment les gens sont-ils assis dans les véhicules ? Vous partez dans le marché, le constat que nous avons fait de ce côté, il n’y a absolument rien », se désole notre confrère.

De N’Zérékoré Foromo Gbouo LAMAH pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin