Hier, mardi 7 avril 2020, les députés nouvellement élus ont été invités à se soumettre au test de dépistage du coronavirus par l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, ANSS, au Palais du peuple où la salle du 28 septembre a servi de salle de prélèvement.

Au micro de Guineematin, certains élus ont accepté de confier leurs sentiments et certains se sont prononcés rapport aux mesures d’accompagnement annoncées par le gouvernement la veille.

Honorable Djéné Saran CAMARA : « il ne faut surtout pas paniquer »

Honorable Djéné Saran CAMARA

Selon la députée Djéné Saran CAMARA, les tests ont été faits dans l’ordre et la discipline. Elle demande surtout aux populations guinéennes de ne pas avoir la panique.

« Ça s’est bien passé. L’ANSS a dépêché des techniciens de laboratoire pour le prélèvement. Tu viens, on t’inscrit et on t’attribue un numéro puis on te fait installer en attendant ton tour. Une fois dans la salle de prélèvement, on te prélève et c’est fini », a expliqué Djéné Saran.

D’ailleurs cette élue pense que ces tests devraient être élargis à tout le monde pour permettre de lutter efficacement contre le COVID-19.

« Honnêtement, il faut dire aux populations de ne pas avoir peur. Il ne faut surtout pas paniquer. Il faut respecter les mesures de barrière. Et si tu es concerné pour le test, vient le faire. Il ne sert à rien de se cacher puisque la maladie, continue sa propagation à travers le monde et avec un rythme inquiétant », a conseillé l’honorable Djéné Saran Camara.

Honorable Michel KAMANO

Honorable Michel KAMANO : « …Cette initiative est bonne puisqu’elle permet aux populations de savoir qu’elles ont élu des personnes en bonne santé pour faire leur travail. Sur le plan pratique, le test est très simple. Après les formalités, une fois admis, vous avez une fiche de renseignement avec le nom et prénoms, le contact,…Et puis des questions du genre, si vous avez voyagé ces derniers temps, est-ce que vous avez la fièvre, la toux ou si vous êtes une personne contact, vous sont posées…Après ces informations, le médecin fait le prélèvement au niveau du nez et de la gorge. Puisque les scientifiques ont réalisé que le virus se loge dans les parties humides du corps…Nous attendons les résultats, nous espérons qu’ils seront très bons. Nous remercions Dieu qu’en dépit des nombreux cas que nous avons enregistrés nous sommes encore à zéro cas de décès », a dit Michel KAMANO.

S’agissant des mesures d’accompagnement annoncées par le gouvernement, l’Honorable KAMANO, se réjoui et précise qu’il ne s’agit pas de simples annonces puisqu’il y a des fonds disponibles pour certaines lignes.

« Le Premier ministre a lui-même dit qu’il y a déjà sur certaines lignes des fonds qui sont disponibles et qui peuvent être utilisées immédiatement. D’autres qui ne le sont pas, il a donné des garanties à les mettre à disposition dans la semaine », a rassuré le parlementaire.

Pour lui, ces mesures vont avoir des conséquences sur le budget de l’année 2020 et des modifications budgétaires sont attendues pour la prise en compte de l’impact de cette décision le gouvernementale.

Elhadj BAH Ousmane ministre d’Etat conseiller spécial à la présidence de la république : « le test sur le coronavirus est simple et rapide »

Honorable Elhadj BAH Ousmane, ministre d’Etat et conseiller spécial à la présidence de la République

Présent au Palais du peuple, le ministre d’Etat et conseiller spécial à la présidence de la République, Elhadj BAH Ousmane, également élu député a encouragé les citoyens à faire le test.

« Le test est simple et facile. Il faudrait que les uns et les autres se soumettent à ça. C’est une histoire de 5 à 10 mn et le résultat c’est 72 heures. Ce qui permet d’être situé sur son état de santé et continuer à observer scrupuleusement les mesures édictées pour lutter contre la maladie », a dit Elhadj BAH Ousmane.

Pour ce qui est des mesures prises par le gouvernement pour accompagner les populations, BAH Ousmane s’en félicite de la mise en place de ce plan de riposte. Il s’attend à des retombées très positives pour les citoyens qui traversent une situation particulièrement difficile.

Propos recueillis par Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin