Un incendie d’origine électrique a consumé une maison d’habitation au quartier Bailobayah, relavant de la préfecture de Dubréka, dans la nuit du vendredi au samedi, 02 avril 2020. Le drame a provoqué d’importants dégâts matériels, laissant les victimes dans une grande désolation.

Aïssatou Barry, victime de l’incendie de Bailobaya

Selon des informations confiées au reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place, c’est aux environs d’une heure du matin que le feu s’est déclaré dans la maison suite au retour du courant électrique. C’est ce qu’a confié à notre reporter Aissatou Diallo, membre de la famille. « Hier le courant nous a faussé compagnie à 18 heures. Donc, de cette heure jusqu’à minuit, on était à l’attente, on faisait du thé avec mes cousins. Puisqu’il était minuit et qu’on ne voyait toujours pas le courant, moi je suis rentrée pour me coucher. Mon père a décidé de faire sa prière, ma mère était couchée au salon, mais elle ne dormait pas. Au retour du courant à 1 heure du matin, ma mère a senti de la fumée se dégager dans une des chambres. Elle a crié au feu. Ce sont les cris qui m’ont réveillée. Lorsque les voisins ont été mis au courant, ils sont venus nous aider à éteindre le feu. Donc, je confirme que l’incendie est dû à un court-circuit. C’est dommage, à chaque fois que le courant vient, il fait des victimes. L’Etat doit revoir ça. Quand tu te mets au lit la nuit, tu as toujours la peur au ventre parce que tu ne sais pas comment le courant viendra… ».

Madame Mariame Barry, victime de l’incendie de Bailobaya

Parlant des dommages causés par cet incendie, madame Mariame Barry, la mère de famille, a fait savoir qu’ils sont énormes. « Heureusement qu’il n’y a pas eu de perte en vies humaines. Mais, les dégâts matériels sont énormes. Nous avons perdu du fait de cet incendie plusieurs biens. On a perdu deux écrans plats, des frigidaires, des téléphones portables, des lits et des matelas, de l’argent. On a perdu près de 10 millions de francs guinéens. Je profite donc de l’opportunité que vous m’offrez pour lancer un SOS aux personnes de bonne volonté de nous aider, même si c’est pour la rénovation de la maison », a-t-elle demandé.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin