Comme annoncé dans nos précédentes publications, le célèbre artiste guinéen, Mory Kanté, a rejoint sa dernière demeure ce mardi, 26 mai 2020 à Conakry. A cette occasion, plusieurs personnalités lui ont rendu un vibrant hommage. C’est le cas de l’enfant de la SIG Madina, Fodé Baro ; et de l’humoriste, Mamadou Thug, qu’un reporter de Guineematin.com a rencontré à la levée du corps à l’hôpital Sino-guinéen à Kipé, dans la commune de Ratoma.

Décryptage !

Fodé Baro, artiste, musicien

Fodé Baro, artiste

« Mory Kanté est un monument inestimable, une valeur sûre qui nous a quittés. A mon avis, aujourd’hui est un jour qui prouve que nous tous, nous avons une fin. Il est parti, nous prions pour lui. Mory Kanté n’est pas un artiste à présenter car il a fait son parcours planétaire et c’est le monde qui parle de lui. Je suis fier de voir tout le monde se mobiliser autour de ce monument historique ; mais, mon souci c’est quoi ? Aujourd’hui, nous sommes dans le moment ; mais, après le moment, il faudrait que nous pensions toujours à ces icônes, que nous enseignions à toutes les générations cette perte humaine très lourde pour la Guinée. Je l’ai toujours dit, une nation ne peut jamais vivre sans Etat, une nation ne peut jamais vivre sans histoire et une nation sans culture n’est rien. Si je suis là parce que Mory Kanté m’a enseigné, j’ai dormi chez lui, il m’a habillé. Il m’a montré le chemin à parcourir ».

Mamadou Thug, humoriste

Mamadou Thug, humoriste

« Je retiens beaucoup de choses de Mory Kanté. On peut parler pendant 366 jours de Mory Kanté, on ne peut pas finir. Mory Kanté rime avec la Guinée car il est tout. Moi, je l’ai connu il y a près de 10 ans parce que j’habite Cosa et il est non loin dans le quartier qui porte son nom Morykantéyah. Je venais souvent chez lui et on en discutait. La dernière fois qu’on a eu langue, c’est le 21 décembre dernier le jour des victoires de la musique guinéenne au Sheraton. J’ai raconté une histoire sur lui et il a rigolé avec les Bembeya et les Binta Laly Sow. Après, il m’a dit : comment tu arrives à faire en racontant des histoires sur nous pour que tout le monde rit. J’ai dit mais, on a appris ça de vous. Mory Kanté m’a dit merci. Donc, pour moi, la Guinée a perdu un grand homme, une grande personnalité. Aujourd’hui, la Guinée ne doit pas pleurer Mory Kanté parce que c’est une légende. Une légende ne meurt jamais. C’est pourquoi je demande aux gens de l’applaudir. Il faut noter également l’engagement de Mory Kanté. Cela dénote que les artistes guinéens doivent être originels. Ce qui a vendu Mory Kanté, c’est la Kora et le balafon. Et, pour qu’on puisse avoir d’autres Mory Kanté, il faut que nos artistes puissent rester authentiques ».

Propos recueillis par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin