Dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus, l’ONG internationale COGINTA, à travers le Programme d’Appui à la Réforme du Secteur de la Sécurité-volet sécurité intérieure (PARSS3-MSPC), financé par l’Union européenne, s’est engagée à soutenir les Conseils Locaux de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) des communes de Coyah, Dubréka, Matam, Ratoma et Matoto.

Pour la première étape, COGINTA a fait un important don de kits sanitaires aux CLSPD de la commune de Matoto. La cérémonie officielle de remise de ces dons a eu lieu ce mercredi, 27 mai 2020, dans l’enceinte de ladite commune, en présence des autorités locales et des bénéficiaires, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Cet appui de COGINTA dans la lutte contre la pandémie du Coronavirus concerne deux volets : d’abord une distribution de kits de lavage de mains, de masques et de flyers d’information et de sensibilisation sur la maladie. Ce sont au total 578 kits de lavage de mains (paires de sceaux et tabourets) ; 2890 morceaux de savon, 6358 masques réutilisables de fabrication locale et 3390 flyers, qui seront mis à la disposition des entités membres des CLSPD de ces communes. Suivra ensuite, la campagne d’information et de sensibilisation des citoyens résidant dans les quartiers de ces communes sur les gestes barrières à adopter pour endiguer la pandémie du coronavirus.

Selon madame Camara Marguerite Tewa, représentante résidente de COGINTA en Guinée, la propagation rapide de la pandémie du Coronavirus et les incertitudes quant à son évolution, exigent une réponse dans laquelle, les instances de gouvernance locale de la sécurité mises en place dans certaines communes, tels que les conseils locaux de sécurité et prévention de la délinquance (CLSPD), peuvent jouer un rôle important. Et c’est pourquoi, dit-elle, que son institution a jugé utile d’associer ces CLSPD de ces différentes communes dont celle de Matoto afin de lutter efficacement contre cette pandémie.

Madame Camara Marguerite Tewa, représentante de COGINTA en Guinée

« Pour le CLPD de Matoto, ces kits comprennent : 142 paires de sceaux avec robinet et récipients pour recueillir les eaux usées, 142 tabourets, 710 morceaux de savon, 1562 masques réutilisables, de fabrication locale, et 810 flyers indiquant les bons gestes à adopter pour se prémunir contre la Covid-19. Cette quantité de kits est calculée sur la base d’un nombre fixe à attribuer à chaque entité du CLSPD (chaque chef de quartiers : 03, chacun des deux religieux : 2 ; associations de jeunes : 2 ; associations de femmes : 2 ; gestionnaires des marchés : 5 ; syndicat des transporteurs : 5 ; PME : 2 ; APEAE : 1 ; chambre du commerce : 1 ; services déconcentrés : 5), et la direction communale de l’éducation : 1. Nous comptons aussi, par l’organisation d’une campagne de communication/sensibilisation à l’attention des populations, sur les moyens de prévention de la propagation de la pandémie. Par cette activité, un message audio sur les bons gestes à adopter pour se protéger contre la Covid-19 sera diffusé en français, en soussou, en malinké et en poular au travers d’un matériel de sonorisation disposé dans deux véhicules qui sillonneront pendant quelques jours, tous les secteurs et quartiers de Matoto dans les jours à venir », a-t-elle annoncé.

Au nom de la collectivité de Matoto, Ibrahima Sory Cissé, deuxième vice-maire de la commune, a remercié les donateurs. Il a promis de veiller à la bonne utilisation de ces kits sanitaires afin de bouter définitivement cette épidémie de sa commune.

Ibrahima Sory Cissé, 2ème vice maire de la commune de la commune de Matoto

« Je remercie CONGINTA qui n’est pas à son coup d’essai, qui nous a accompagné dans tout ce processus, qu’il s’agisse de la bonne gouvernance et de sécurité. Aujourd’hui, nous parlons de santé, COGINTA est encore présente dans nos murs. Vous savez qu’à Matoto, il y a des quartiers qui sont ciblés comme étant des quartiers les plus exposés à cette maladie du Coronavirus. Donc, c’est pour vous dire que quand COGINTA vient en ce moment précis, pour nous aider à gérer cette maladie, nos pensées vont d’abord à ces quartiers qui ont été officiellement cités. Nous allons faire un déplacement dans ces quartiers dès le retour du maire. Il faut absolument que ces quartiers soient mieux encadrés, il faut que la vigilance nous conduise auprès de ces familles pour les aider à se débarrasser de cette maladie. Parce que jusqu’à présent, il y a des Guinéens qui ne croient pas à l’existence de cette pandémie. C’est une réalité. Là où les mosquées ont été fermées, les écoles fermées, il faut vraiment être stupide pour ne pas croire en la véracité de cette pandémie. Nous allons y veiller. On ne va pas laisser seulement les agents aller sensibiliser. Il faut que nous personnels d’encadrement, il faut que nous la mairie, il faut que nous conseillers vices maires, soyons présents dans les quartiers auprès des familles pour les aider à sortir de cette maladie », a annoncé le représentant de la mairie à cette cérémonie.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin