La première pluie qui s’est abattue sur la ville de Siguiri a provoqué d’importantes inondations dans la journée d’hier, mercredi 27 mai 2020. C’est le quartier Bolibana 2, dans la commune urbaine, qui a été le plus affecté avec de nombreuses concessions affectées. Les victimes accusent la société I-C Transport de retard dans l’exécution des travaux de pavage de la ville, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La forte pluie de l’après-midi d’hier a causé d’importantes inondations à Siguiri, notamment au quartier Bolibana 2. Toute chose qui a suscité l’inquiétude chez les citoyens alors qu’on est à la première pluie de la saison pour une ville réputée bastion imprenable du président Alpha Condé.

Le responsable du quartier, Mamady Sylla, ne cache pas son amertume devant le retard accusé dans les travaux de pavage de la chaussée. « Aujourd’hui, nous sommes très inquiets. Depuis une année, l’autorité est venue gratter toutes les voiries. Mais depuis, rien d’autre n’a été fait et ils nous ont plongés dans l’eau. Dans le délai contractuel, c’était 12 mois et les travaux ont été lancés le 1er janvier 2019. Jusqu’à ce jour, même un mètre n’a pas été fait. Si une deuxième pluie arrive dans ces conditions, c’est tout le quartier qui va partir.

Interrogé sur le sujet, le directeur préfectoral des Travaux Publics, Kaba Condé, accuse la crise sanitaire en cours dans le retard de l’exécution des travaux. « Ce problème n’est pas l’Etat ni l’entreprise. C’est la crise sanitaire qui est entrain de secouer le monde », se défend-il.

Selon nos informations, le projet de pavage des voiries du quartier a été lancé le 1er janvier 2019 par la société I.C Transport (Ibrahima Camara Transport) pour un délai contractuel de 12 mois. Qu’est-ce qui retarde l’exécution des travaux ? That’s the question…

De Siguiri, Bérété Lanceï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin