C’est un fait inédit qui s’est produit dans la commune urbaine de Mandiana. Dans la nuit du mercredi  10 au jeudi 11 juin 2020, une courte pluie mélangée à de la boue et accompagnée d’un vent violent s’est abattue sur les lieux. Le lendemain, les populations ont fait l’étonnante découverte de cette pluie de boue de couleur cendre qui avait déjà couvert véhicules, motos et plantes, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les populations de Mandiana se sont réveillées avec un phénomène très étrange. La courte pluie qui s’est abattue sur la ville dans la nuit du mercredi au jeudi a surpris plus d’un. Il s’agit d’une pluie mélangée à de la boue et accompagnée d’un violent vent.

Pour rassurer les populations, Zoumana Diakité, directeur préfectoral de la météorologie, a fait savoir qu’il s’agit d’un phénomène naturel qui est une fois arrivé à Nzérékoré. « Cette pluie est un phénomène naturel, on l’a une fois enregistré à Nzérékoré lorsque j’étais en service là-bas. Ce n’est ni sorcier encore moins la fin du monde. C’est la rencontre de deux vents. Le premier vent provient du Sahara, c’est l’harmattan ; le second provient des mers, on l’appelle la mousson. Donc, la rencontre de ces deux vents favorise la formation de nuages et de glaces poussiéreuses qui sont nettoyés en haut par la pluie. Voilà pourquoi elle change de nature », a indiqué le directeur.

Cependant, Zoumana Diakité a précisé que ce genre de pluies peut constituer un danger aussi bien pour les plantes que les animaux. « Cette pluie n’est pas bonne pour la biodiversité, parce qu’elle est mélangée à un gaz nocif », a fait savoir le directeur préfectoral de la météo.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Tel : 625 81 03 26

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin