Dans une déclaration en date du lundi dernier, 06 juillet 2020, dont on a n’a reçu copie que ce mercredi, plusieurs commissaires de la CENI ont dénoncé le chronogramme de la commission électorale nationale indépendante (CENI) pour l’organisation de la prochaine élection présidentielle, prévue le 18 octobre 2020.

Mamadou Safa Tounkara, Marie Hélène Sylla, Diogo Baldé, Youssouf Léno, Bano Sow et Cie ont cité plusieurs faiblesses qui démontrent que la fixation de la date de l’élection a été hasardeuse et n’a pas tenu compte de la qualité du fichier électoral, pourtant nécessaire à l’organisation d’une élection inclusive et crédible.

A travers cette déclaration, ces commissaires qui se sont ainsi désolidarisés de ce chronogramme, ont demandé au président de la CENI et à tous leurs autres collègues commissaires d’analyser de façon objective leur lourde responsabilité dans le maintien de la quiétude sociopolitique à la veille de cette élection aux lendemains incertains…

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, cette déclaration des commissaires de la CENI :

Une sortie qui va sans doute faire débat dans le paysage politique déjà pollué par la volonté du président sortant, Alpha Condé, de se maintenir à la tête du pays.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin