Ibrahima Sory Camara, chef de quartier Sanoyah rail dispensaire

C’est une situation qui préoccupe la jeunesse de Sanoyah rails plateau, un quartier de la commune rurale de Manéyah, dans la préfecture de Coyah. Un jeune homme très affaibli et quasiment à l’agonie a été retrouvé il y a quelques jours dans cette localité. Il est abandonné dans la rue et exposé à tous les intempéries de la nature. Les jeunes ont contacté les autorités locales pour tenter de le sauver mais en vain, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est le vendredi, 24 juillet 2020, que des habitants de Sanoyah rails plateau ont constaté la présence de ce jeune homme, abandonné au bord de la route. Il était incapable de se tenir debout et même de s’asseoir, et parlait à peine. Gassim Bohssain, artiste chanteur et citoyen du quartier, est l’un des jeunes qui se sont intéressés à cette situation. « Ce monsieur a été découvert chez nous ici il y a de cela plusieurs jours. Il ne parle presque pas. Il est comme quelqu’un qui est dans un état d’inconscience ou qui a été violenté jusqu’à ce qu’il soit traumatisé.

Le gars ne peut ni se tenir debout ni s’asseoir correctement. Il a aussi des traces de blessures à la figure comme s’il est tombé quelque part ou s’il a été volontairement frappé par quelqu’un. Lorsqu’on l’a vu ici, il parlait un peu. Il nous a dit qu’il s’appelle Alsény Camara et qu’il était un détenu. Selon lui, c’est lorsqu’il est tombé gravement malade qu’on l’a fait sortir de prison pour venir l’abandonner sur les lieux. C’est tout ce qu’on a pu obtenir de lui comme propos », a-t-il expliqué.

C’est ainsi que les jeunes du quartier ont décidé d’apporter leur soutien à cet inconnu en détresse. Le président de la jeunesse lui a apporté de la nourriture et un complet pour lui permettre de se changer. Ils ont ensuite publié ses photos sur les réseaux sociaux dans le but d’alerter sa famille. Finalement, ils ont décidé de saisir les autorités locales pour solliciter leur soutien afin de sauver le jeune homme.

Gassim Bohssain, artiste

« Nous l’avons mis dans la voiture d’un ami pour l’emmener chez le chef de quartier de Sanoyah rails. Nous avons dit au chef quartier d’essayer de sauver ce monsieur en informant les ONG ou le ministère de l’action sociale. En plus, la Croix-Rouge était prête à l’envoyer dans un hôpital pour des soins, elle a demandé tout simplement à ce qu’une autorité s’engage auprès de cet homme en détresse. Mais très malheureusement, la première autorité du quartier Sanoyah rails dispensaire qui n’est autre que monsieur Ibrahima Sory Camara, a dit qu’il était déjà informé de la présence de ce monsieur là-bas, mais qu’il ne peut rien faire pour lui.

Il nous a demandé d’aller le déposer là où on l’a pris. D’après nos informations, le chef du quartier de Sanoyah rails plateau, Mamady Kaba avait quand lui, donné un montant de 100 000 francs à son chef de secteur pour aller chercher les sapeurs-pompiers de la Bluezone de Kagbelen pour l’évacuer à l’hôpital. Celui-ci aussi a informé son adjoint, qui a dit qu’il ne pas partir avec cette somme. Donc, en tant que jeunes du quartier, c’est ce qui nous préoccupe aujourd’hui parce qu’on n’a pas les moyens de s’occuper de lui », ajoute Gassim Bohssain, plus connu sous le nom de Jah Bohssain.

Aujourd’hui, poursuit notre interlocuteur, « nous demandons à nos autorités à tous les niveaux s’il n’y a pas un département qui s’occupe de pareils cas. Parce qu’il ne doit pas rester ici jusqu’à mourir comme un animal, après ils (les dirigeants, ndlr) vont venir prendre sa dépouille et faire le médecin après la mort, comme ils savent bien le faire. En tout cas, nous sommes très déçus de ces deux chefs de quartiers voisins qui ont brillé par leur désintéressement. Pourtant, quand il s’agit des élections, ils ont besoin de tout le monde, et l’argent coule à flot. Ils doivent être aussi humains et sensibles à ce genre de choses dans leur localité », souhaite cet artiste.

Ibrahima Sory Camara, chef de quartier Sanoyah rail dispensaire

Mais, le chef de quartier de Sanoyah rails dispensaire, joint au téléphone par Guineematin.com, a démenti la version des jeunes. Selon lui, personne n’est allé le voir à propos de cette affaire. « D’abord, il faut dire que le monsieur en question n’a pas été retrouvé dans mon quartier. Il est dans la zone de compétence de Mamady Kaba, chef de quartier de Sanoyah rails plateau. Et puis, personne n’est venu me voir au bureau pour ce cas. D’ailleurs, moi j’ai passé toute la journée d’hier à Bentourayah où mon véhicule était en panne », a laissé entendre Ibrahima Sory Camara.

Nous avons tenté également d’avoir la version de Mamady Kaba, le chef de quartier de Sanoyah rails plateau, mais en vain. Il était absent chez lui au passage de notre reporter et reste injoignable au téléphone. Pendant ce temps, le jeune Alsény Sylla est couché à la véranda de magasins non occupés, contigus au collège Hadja Rabiatou Sérah Diallo de Sanoyah rails plateau.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin