Fermeture des mosquées et nouvel an musulman : le message d’Aly Jamal aux musulmans de Guinée

A l’occasion du nouvel an musulman, Elhadj Aly Jamal Bangoura, le Secrétaire général des affaires religieuses, a réuni autour de lui les cadres de son cabinet, l’inspecteur régional et les secrétaires généraux communaux de la ligue islamique de la capitale pour leur souhaiter bonne fête et réitérer son appel aux fidèles musulmans d’observer scrupuleusement les gestes barrières éditées par les autorités sanitaires du pays, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Elhadj Aly Jamal Bangoura, Secrétaire général des affaires religieuses

« Le mois Muharram marque l’hégire. Autrement dit, le voyage du Prophète Mohammad (Paix et Salut sur Lui) de la Mecque à la Médine. De ce jour à maintenant, cela fait 1 442 ans. Quand il est arrivé à Médine, le Prophète a trouvé que les Juifs jeûnaient le 10ème jour de ce mois. Il leur a demandé les raisons. Ils ont répondu que c’est pour maquer la victoire du Prophète Moïse sur le Pharaon d’Egypte. Depuis, Mohamad a décidé de jeûner ce jour. Mais, pour marquer la différence avec les Juifs, il a recommandé à la communauté musulmane de jeûner les 9 et 10 du mois. Il avait promis de le faire. Malheureusement, il est décédé deux mois après. ‘’Après le mois de Ramadan, le jeûne de ces deux jours a plus de mérites chez Dieu’’, nous a enseignés le Prophète Mohammad Paix et Salut et sur Lui », a expliqué le Secrétaire général des affaires religieuses.

Elhadj Aly Jamal Bangoura a demandé aux fidèles musulmans de jeûner les journées de vendredi et samedi, représentant les 9ème et 10ème jours du mois de Muharram de cette année.

S’agissant de la fermeture des mosquées et des églises depuis le mois de mars dernier et qui suscite des controverses en Guinée, le Chef religieux a rappelé que cela est lié à la pandémie du coronavirus.

« Je saisis cette occasion pour informer et sensibiliser les fidèles musulmans sur la nécessité de suivre les gestes barrières conformément aux recommandations des autorités sanitaires. Le respect de la vie humaine est consacré en Islam. La réouverture des mosquées, tant réclamée par les fidèles musulmans, reste notre préoccupation. Vous savez que depuis l’apparition de cette pandémie et le discours du Chef de l’Etat, un comité interministériel est mis en place pour évaluer la situation sanitaire du pays. Donc, nous restons à l’écoute des professionnels de la santé. Vous avez suivi avec nous cette évaluation, les lieux de culte de certaines localités ont été rouverts. Nous espérons qu’avec l’évolution de la situation sanitaire, le Coronavirus sera vaincu et nous serons heureux de retrouver nos lieux de culte très bientôt. En attendant, restons derrière les consignes édictées par les professionnels de la santé de notre pays », a demandé le premier responsable des lieux de culte en Guinée.

Le Secrétaire général des affaires religieuses a clôturé sa communication par des prières en faveur de la Guinée à l’orée du nouvel an musulman.

Abdallah B ALDE pour Guineematin.com

Tél. : 628 08 98 45

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS