Le personnel du Centre de Santé (CS) de Bowounloko, dans la commune urbaine de Labé exerce dans un bâtiment construit avant 1987 et qui n’a jamais bénéficié de travaux de rénovation, a appris la rédaction régionale de Guineematin.com d’une source officielle.

Le Centre de Santé (CS) de Bowounloko est localisé dans la commune urbaine de Labé où il couvre 5 quartiers à savoir Bowounloko, Donghora, Donghol, Madina et Fady constitués en tout de 31 secteurs pour une population totale de 36 016 habitants.

Mme Fatoumata Diaraye Bah, cheffe Centre de Santé Bowounloko

« Nous avons une salle de trie, un point d’accueil, une salle de consultation primaire curative (CPN), tenant lieu de bureau de la cheffe du centre, un point de vente, une salle de programme élargie de vaccination (PEV) et une salle de consultation prénatale (CPN) qui a une salle d’accouchement » explique la cheffe du centre, madame Fatoumata Diaraye Bah, Aide de Santé.

Cependant, le personnel soignant qui est au complet est confronté à un manque criard de locaux. « Pour le Centre de Santé (CS) de Bowounloko, il y a un manque de locaux. On n’a pas certaines salles. On n’a pas une salle de planification familiale, on n’a pas une salle de nutrition, on n’a pas une salle d’observation. On associe les salles parce qu’on n’a pas de place. On souhaite une rénovation du centre. Vous avez vu comment il est. C’est un bâtiment de l’Etat qui n’a jamais eu une chance de rénovation », a-t-elle ajouté.

La cheffe du Centre de Santé de Bowonloko, Mme Fatoumata Diaraye Bah n’a aucune idée de la date de construction de ce bâtiment. Elle s’est tout simplement qu’elle est antérieure à 1987. « Il y a plus de 30 ans depuis que le centre ouvert. Mais, avant c’était un poste de Santé, un dispensaire. Maintenant, on a mis un centre de santé en 1987. Je ne me rappelle pas de la date à laquelle ce bâtiment a été construit. On était enfant à l’époque » a-t-elle précisé.

Depuis Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin