La situation est inédite, et elle préoccupe plus d’un citoyen à Bentourayah, un district relevant de la sous-préfecture de Manéyah, dans la préfecture de Coyah. Plusieurs habitants de cette localité ont retrouvé leurs cartes d’électeurs sans photos. Ils dénoncent une manœuvre de personnes mal intentionnées qui vise à les empêcher de voter, a constaté un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

Lancée officiellement le 19 septembre 2020, l’opération de distribution des cartes d’électeurs pour la présidentielle du 18 octobre prochain se poursuit à travers le pays. Mais celle-ci ne se passe pas sans quelques soucis dans le district de Bentourayah, situé en périphérie de Conakry. Dans le secteur Guéya Fari, relevant de cette localité, plusieurs citoyens ont retrouvé leurs cartes d’électeurs sans photos. Abdoul Rahim Sy, un habitant de ce secteur, accuse des personnes mal intentionnées d’avoir effacé les photos sur ces cartes dans le but d’empêcher leurs propriétaires de voter.

Abdoul Rahim Sy

« Il y a des personnes mal intentionnées qui vont prendre un important lot de cartes d’électeurs, prétextant qu’ils vont les remettre à leurs propriétaires, qu’ils disent être des proches à eux. Ils vont prendre une lame pour gratter chaque carte afin d’enlever la photo, et viennent les remettre à leur place. Maintenant quand les propriétaires viennent pour récupérer leurs cartes, ils trouvent que celles-ci n’ont pas de photos. Ces manœuvres visent tout simplement à empêcher certains électeurs de voter. Parce que celui qui se présente dans un bureau de vote avec une carte sans photo, on va sûrement le refouler », explique-t-il.

Ce citoyen souligne que cette situation risque de provoquer des tensions dans les bureaux de votes le jour du scrutin. C’est pourquoi il tient à alerter la commission électorale nationale là-dessus. « Il faut que la CENI sache que la distribution des cartes d’électeurs ne se fait pas dans les règles de l’art. Car il y a beaucoup de personnes qui se plaignent de la même situation dans notre secteur. Si c’était des anomalies au niveau de la CENI, l’image pouvait être un peu floue sur les cartes.

Mais là, ce sont des gens du quartier qui prennent les cartes pour aller gommer complètement les photos dans le but d’empêcher leurs propriétaires de voter. Et puis, ce qui est plus marrant dans tout ça, c’est que l’opération ne vise que les électeurs d’une communauté. Sur les 15 cartes retrouvées pour le moment, il n’y a que des noms Diallo, Barry, Baldé, Sow et Bah. Et, d’autres n’ont pas encore retrouvé leurs cartes », a laissé entendre Abdoul Rahim Sy, qui invite la CENI à prendre des dispositions par rapport à cette situation pour éviter des problèmes le jour du scrutin.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tél. : 626-66-29-27

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin