Le collectif « Agissons autrement » a tenu sa 5ème assemblée générale le dimanche, 27 septembre 2020, à Conakry. Organisée au quartier Camayenne, dans la commune de Dixinn, la rencontre a permis aux membres de la structure d’échanger autour de plusieurs sujets en rapport avec la jeunesse, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

La jeunesse est au centre des préoccupations du collectif « Agissons autrement ». Cette structure souhaite notamment qu’il soit mis fin aux manipulations des jeunes par les politiciens. C’est pourquoi, parmi les thématiques qui étaient à l’ordre du jour de cette assemblée générale, figurent « la politique et les jeunes de Conakry », mais aussi « l’insertion et réinsertion des jeunes et femmes ». Actualité oblige, les débats ont porté notamment sur le rôle de la jeunesse en période électorale.

Ibrahima Sory Télico Barry, président du collectif « Agissons autrement »

« Nous avons principalement discuté de l’éducation sportive en faveur des jeunes et le rôle des jeunes dans le processus électoral en cours dans notre pays. Parce que depuis longtemps, les jeunes font l’objet de tout, surtout à Conakry. Ce sont les jeunes qui sont manipulés par les politiciens, ce sont eux qui sont tués, ce sont eux qui sont blessés à l’occasion des manifestations.

Contre ça, nous, jeunes leaders du collectif, avons dit qu’il faut que les jeunes revoient leur manière d’agir, c’est-à-dire agir autrement, agir mieux. Tourner le dos à tout ce qui peut conduire à leur nuisance. Il est temps que les jeunes soient indépendants pour vivre dignement », a indiqué Ibrahima Sory Télico Barry, le président du collectif « Agissons autrement ».

Après cet échange, le collectif « Agissons autrement » annonce l’organisation prochaine de forums à Conakry sur les thèmes : les jeunes et l’éducation, la politique, l’insertion et la réinsertion des jeunes et des femmes.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin