A l’instar des autres préfectures de la Guinée, la ville carrefour a célébré ce vendredi, 02 octobre 2020, les 62 ans de l’accession de la Guinée à la souveraineté internationale. La cérémonie s’est tenue à la place de l’indépendance, dans la cour de la maison des jeunes, en présence de nombreuses personnalités, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La cérémonie était placée sous la haute autorité du Ministre conseiller à la présidence, chargé de Mission, Elhadj NaNa Kourouma. C’était en présence des autorités régionales, préfectorales, communales, des officiers et agents de forces de défense et de sécurité.

Elhadj NaNa Kourouma, ministre conseiller à la présidence, chargé de Mission

Après le dépôt de la gerbe de fleurs à l’honneur de nos illustres devanciers, le Ministre a tout d’abord magnifié l’attitude des fils de Mamou pour leur comportement pacifique pendant cette période de campagne électorale avant de dire l’intérêt de la quiétude sociale. « Je suis très ravi de voir encore dans mon pays qu’il y a la paix, la tranquillité et les citoyens sont libres de leur mouvement. Sans la paix, on ne pourrait pas venir ici rendre hommage à nos illustres disparus. La paix est le premier bien de toutes les sociétés. La paix constitue le capital de tous les biens. Abandonnons la belligérance, l’esprit de vengeance, de rébellion, de la contradiction. Nous sommes tous guinéennes et guinéens ».

Elhadj NaNa Kourouma, ministre conseiller à la présidence, chargé de Mission

Poursuivant son intervention, Elhadj Nana Kourouma a demandé aux Guinée de faire preuve de retenue et de responsabilité. « Soyons conscients que ce pays nous appartient à toutes et tous. Mamou est une ville de courtoisie. Le président n’a jamais donné un ordre de frapper ou d’arrêter quelqu’un parce qu’il n’est pas de son parti. Ensemble, nous devons le gérer et le laisser tranquille pour nos futurs enfants. Nos devanciers pour lesquels nous sommes là, ils sont absents, c’est pour dire que nous aussi nous allons mourir un jour. Ils nous ont laissé un pays entier dans la paix, dans la tranquillité et dans la cohésion sociale. Nous devons le faire pour la génération future. Personne n’a le droit de faire ce qu’il veut. N’acceptons pas qu’une goutte de sang tombe à Mamou », a-t-il conseillé.

Pour sa part, Amadou Oury Lemy Diallo, le gouverneur de la région, a rendu hommage aux forces de défense et de sécurité avant de promettre une élection apaisée à Mamou. « Permettez_moi tout d’abord de remercier et féliciter les forces de défense et de sécurité. A l’heure actuelle, une partie se trouve à Kidal au Mali pour aider nos frères maliens. Nos soldats se battent vaillamment et l’armée se comporte bien. Donc, c’est le moment et le lieu de remercier nos soldats de paix. Le président nous a toujours conseillé de tout faire pour que la paix règne dans nos juridictions. Nous prenons l’engagement qu’il y’aura une élection apaisée à Mamou », a-t-il laissé entendre.

Il est à noter que qu’une gerbe de fleur en mémoire de nos illustres disparus a été déposée à la place des martyrs par Elhadj NANA Kourouma entouré

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tél. : 625698919/657343939

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin