Après le récent débrayage de ceux de Kankan, c’est désormais tous les tenanciers des points de vente Orange money du pays qui menacent d’aller en grève. C’est leur association dénommée Mouvement des points de vente de Guinée (MPDVG) qui a fait l’annonce ce vendredi, 22 janvier 2021. Pour éviter cette grève, le mouvement donne une semaine à la société de téléphonie mobile Orange Guinée pour satisfaire ses revendications, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Amadou Lamarana Bah, porte parole des agents des distributeurs d’Orange money

C’est à travers une déclaration lue devant les médias que le mouvement des points de vente de Guinée (MPDVG) s’est fait entendre. La structure a annoncé que ses membres rencontrent « de multiples problèmes » dans l’exercice de notre travail. Il s’agit notamment de la réduction de leurs commissions par la société Orange Guinée. Au début, nos commissions étaient à 35%. La première fois, ils ont réduit à 31.5%, la deuxième fois à 29.9%, et présentement nous nous retrouvons à 24.9%. Nous rappelons que ces diminutions sont faites de façon unilatérale sans aucune explication aux agents de PDV », a indiqué Amadou Lamarana Bah, un des porte-parole du mouvement.

Ces tenanciers des points de vente Orange money disent en avoir marre d’être « exploités » par Orange Guinée. C’est pourquoi, ils ont énuméré un certain nombre de revendications qu’ils demandent à la société de téléphonie mobile de satisfaire. « Le remboursement intégral de nos commissions ; le maintien des commissions actuelles sur les dépôts ; nous exigeons 50% des commissions sur les retraits ; l’amélioration du service client orange money en prenant en compte l’avis des PDV ; créer un service d’appel gratuit uniquement pour les PDV ; prendre en compte toutes les erreurs de dépôts quel que soit le montant.

 

Nous demandons à Orange de créer une plateforme multi-acteurs (Orange, distributeurs, représentants des PDV) d’échange et de concertation pour être sur la même longueur d’onde ; faire en sorte que nous voyons l’identité du client avant de confirmer la transaction ; la séparation des commissions du solde principal », a dit leur porte-parole, avant d’interpeller également l’Etat guinéen sur cette situation. « Nous demandons aux autorités compétentes de s’impliquer davantage pour la régulation des opérateurs téléphoniques afin de mieux nous aider dans l’exercice de notre travail ».

Le mouvement des points de vente de Guinée (MPDVG) donne une semaine à la société Orange Guinée, à compter de la date de publication de cette déclaration, pour satisfaire ses recommandations. Passé ce délai, il annonce que ces membres vont suspendre toutes les activités liées au transfert d’argent via Orange money sur l’ensemble du territoire national.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin