Interdiction de la Chicha en Guinée : réactions de quelques citoyens

7 janvier 2021 à 22 10 52 01521

Dans un communiqué publié hier, mercredi 06 janvier 2021, le gouvernement guinéen interdit « jusqu’à nouvel ordre » l’importation, la distribution et la commercialisation de la Chiciha en Guinée. La même décision demande l’identification et la fermeture de tout local de consommation et espace de vente de la Chicha sur le territoire national. Mais, cette décision du pouvoir central ne fait pas que des heureux en Guinée, notamment à Conakry où la vente et la consommation de la Chicha sont très rependues.

Lire

Tracasseries policières à Conakry : grève des conducteurs des tricycles

7 janvier 2021 à 20 08 38 01381

On s’achemine vers des journées sans tricycles à Conakry. Ces motos à trois roues, capables de transporter jusqu’à quatre personnes (en plus du conducteur) et qui arpentent chaque jour les artères principales de la capitale guinéenne s’éclipsent de la circulation. Et, pour cause, leurs conducteurs ont entamé ce jeudi, 07 janvier 2021, une grève d’une semaine pour dénoncer les tracasseries policières dont ils sont victimes au quotidien à Conakry, a constaté un reporter de Guineematin.

Lire

Décès du préfet de Gaoual : les ressortissants choqués par le comportement de l’Administration du territoire

7 janvier 2021 à 19 07 54 01541

La dépouille mortelle du préfet de Gaoual, Souleymane Sow, ingénieur hydrologue, décédé le mercredi dernier, 6 janvier 2021, à Conakry, à l’âge de 67 ans, a été transportée ce jeudi pour Koumbia, dans la préfecture de Gaoual, pour son inhumation, prévue demain, vendredi 8 janvier après la prière de 14 heures. Mais avant, parents, amis et connaissances se sont succédé toute la journée d’hier à son domicile, à Gombonya, dans la préfecture de Coyah, pour la présentation des condoléances, suivie, ce jeudi matin, de la levée du corps à la morgue de l’hôpital national d’Ignace Deen.

Lire

Incendie au grand marché de Kankan : 2 groupes électrogènes complètement calcinés

7 janvier 2021 à 19 07 18 01181

Un incendie s’est déclaré ce jeudi, 07 janvier 2021, dans le grand marché de Kankan. Il n’y a eu aucune perte en vie humaine, mais des dégâts matériels ont été enregistrés dans ce désastre causé par un court-circuit. La seule victime de cet incendie évalue les pertes à 20 millions de francs guinéens, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Lire

Gestion foncière en Guinée : atelier de partage des pratiques locales à Conakry

7 janvier 2021 à 18 06 59 01591

Partage des études de cas sur les pratiques locales de gestion foncière dans les quatre régions naturelles de la Guinée. C’est le thème d’un atelier national de deux jours, qui a été lancé ce jeudi, 07 janvier 2021, dans un espace hôtelier de Conakry. Cette rencontre regroupe une quarantaine de participants dont des cadres des Ministères de l’Agriculture, de la Ville et de l’Aménagement, de l’Administration du Territoire et de Décentralisation et des représentants d’ONGs venus des quatre régions de la Guinée, des représentants du secteur privé, ainsi que des partenaires techniques et financiers dudit projet. C’est une initiative de l’ONG ACORD GUINEE, en collaboration avec les départements sectoriels avec l’appui technique et financier de l’Agence Française de Développement (AFD), à travers le comité technique du foncier et du développement (CTFD).

Lire

Violences communautaires à Macenta : réaction de Dr Mouctar Diallo (ONG Alternative Citoyen de Guinée)

7 janvier 2021 à 17 05 48 01481

Docteur Mouctar Diallo, président de l’ONG Alternative Citoyen de Guinée

Les violences communautaires enregistrées récemment à Macenta ne laissent pas indifférent Docteur Mouctar  Diallo, président de l’ONG Alternative Citoyenne Guinée. Le président de cette ONG qui prône la paix et la cohésion sociale demande aux guinéens de rester une et indivisible en prônant « le vivre ensemble »…
Ci-dessous, Guineematin.com vous propose son message d’appel à la paix :
Concitoyens Guinéens, nous  traversons un moment très difficile dans notre pays avec ces violences à caractère communautaire.  Bien entendu, chez Alternatives Citoyenne Guinée, nous suivons de très près les actes de violences communautaires qui se sont produits dans la région forestière, précisément dans la préfecture de Macenta. Ces actes, nous les déplorons amèrement. J’aimerais une fois encore dire combien de fois nous sommes choqués et peinés pour les  victimes. Nous adressons nos condoléances à leurs proches.
Nous souhaitons et plaidons pour la paix et la justice dans notre pays.
Nous  prions aux victimes de ces violations de pardonner à leurs bourreaux et d’oublier le passé au nom de la paix et de la réconciliation nationale et de changer les douleurs en une union positive. Nous sommes une seule famille qui est indivisible. Alors, il faut toujours apaiser les situations. C’est  pourquoi un groupe composé des Manians avec des pilotes Tomas serait un bon exemple de cellule de gestion de la crise dans cette période difficile à Mettre.
En pleine crise dans notre pays, on se demande à quoi servent nos intellectuels, nos Imans, nos Prêtres d’aujourd’hui ? Et pourtant, ces élites qui sont écoutées par le grand public doivent jouer leurs rôles essentiels.
Mais, on se pose aujourd’hui la question de savoir s’ils sont morts. À cette question, j’estime que s’ils ne sont pas morts du moins qu’ils sachent que le pays ou une partie du pays est en crise. Alors, à quoi peuvent-ils bien servir pour la quiétude, le vivre ensemble entre la grande communauté guinéenne ? À être au service de la nation, à faire tomber le mur de la division, à créer un pont entre  nos communautés et enfin rouvrir un futur  radieux.
Les intellectuels, les Iman, les Prêtres sont, avant tout d’abord, des gens qui doivent mettre leurs compétences au service de leur cité et de leur citoyens. Donc, voilà la tâche de tout leader d’opinion, quelque soit son rang. Puisque ce sont des intellectuels avertis, ils doivent s’adresser aux citoyens, aux communautés à la base en trouvant des pistes de solutions tout en faisant la part des différentes  préoccupation citoyenne.
Donc, le rôle de ces leaders, c’est de guider les citoyens, les orienter, aider les gens à se responsabiliser à tous les niveaux parce qu’ils occupent une fonction qui les positionne au devant de la scène. Nos intellectuels doivent participer à diagnostiquer les causes des phénomènes qui menacent le vivre ensemble de notre peuple.
La tension entre les communautés doit atteindre son point de chute. Il est nettement préférable, d’ailleurs c’est même une priorité d’avoir un bel accord négocié pacifiquement sur la manière dont toutes les communautés guinéennes peuvent mieux vivre ensemble dans nos villes, favoriser l’insertion économique des personnes en difficulté et aider les plus démunies à reconquérir leur dignité
Chers guinéens, quand nous voyons des événements comme ceux qui se produisent dans les régions comme le Moyen-Orient et ailleurs, cela nous révèle à quel point il est précieux de réussir si bien à vivre ensemble dans notre diversité. Et pour y arriver, il faut la contribution de chacun de nous. Si nous prenons l’école comme exemple, dès l’école maternelle, l’objectif est de préparer les élèves à bien vivre ensemble par l’appropriation progressive des règles de la vie collective.
Si nous espérons atteindre le « vivre-ensemble » auquel tous les Guinéens aspirent, il nous faudra au préalable la  réconciliation. La réconciliation est un moyen d’aller de l’avant.
Cette Guinée si riche et si belle de par sa population et par son paysage, doit être un havre de paix. Un pays où il fait bon vivre en tenant compte de nos différences qui ne sont que des atouts et non des obstacles au développement de notre terre commune.
Cependant, l’espoir est permis ; mais, le chemin à parcourir est long et semé d’embuches. Seulement, grâce à la conviction et à la détermination des acteurs de la nation, il est possible collectivement de construire un avenir sûr pour tous. L’espace public, dont la principale caractéristique est d’amener des citoyens très différents à vivre ensemble, nécessite le respect de règles communes visant la protection des libertés individuelles.
Docteur Mouctar Diallo, président de l’ONG Alternative Citoyen de Guinée
Lire

Le procès de Foniké Mengué prévu le 11 janvier : le FNDC réclame son évacuation sanitaire

7 janvier 2021 à 16 04 44 01441

Oumar Sylla, Foniké Menguè

La coordination nationale du FNDC a été informée par Me Salifou Beavogui du collectif des avocats du FNDC de la fixation de la date du procès d’Oumar Sylla alias Foniké Mengué, au lundi 11 janvier 2020. La coordination prend acte de la programmation du procès de Foniké Mengué et rappelle que le droit à un procès juste et équitable dans les meilleurs délais est un droit fondamental que la loi reconnait à tous les détenus. 

Lire

Porédaka (Mamou) : le collège franco Arabe de N’Diaré en manque d’enseignants et de table-bancs

7 janvier 2021 à 15 03 21 01211

Créé en 2005, le collège franco-arabe de N’Diarè (dans la sous-préfecture de Porédaka) se trouve actuellement en difficulté. En plus de la vétusté de ce bâtiment de quatre (4) salles de classe, cette école est confrontée à un véritable manque d’enseignants. Egalement, les table-bancs risquent de devenir un luxe dans cet établissement d’enseignement secondaire. Certains élèves suivent les cours débout dans les classes, a constaté un reporter de Guineematin.com qui revient de Porédaka.

Lire

Vœux de nouvel an à Dubréka : le maire fier de son bilan et annonce de belles perspectives

7 janvier 2021 à 13 01 44 01441

« Notre commune a pu exécuter et inaugurer 12 salles de classes dans les quartiers de Gbéréïré, Tessè et Yorokoguiah, 3 classes dans les quartiers de Tanènè et Dar-es salam, ainsi que 6 forages. À cela, s’ajoute la construction du marché de Simbaya. Les réalisations ont été possibles grâce à la mobilisation des fonds propres de la commune, ainsi que l’appui des sociétés de la place. Et, les fonds de l’ANAFIC nous ont également permis la réalisation de 600 mètres linéaire de bitume fort sur le tronçon Dubreka-km5 et la construction d’un centre de santé moderne à Kagbélen plateau », s’est notamment félicité le maire de la commune urbaine de Dubréka.

Lire

A propos du concours de recrutement au ministère de la Défense : communiqué

7 janvier 2021 à 12 12 52 01521

Dr. Mohamed Diané, ministre d’Etat, ministre des Affaires présidentielles et de la Défense nationale

Conformément aux conditions énumérées dans le précédent communiqué relatif au concours de recrutement des jeunes gens titulaires de Licence ou du Master en Langue Anglaise ou en Informatique, le Ministère de la Défense Nationale informe que ledit concours sera organisé, au titre de l’année 2021, par la commission spéciale de recrutement mise en place à cet effet.

Lire

Cambriolage d’un magasin à Nongo : le parquet de Dixinn requiert 8 mois de prison contre les auteurs présumés

7 janvier 2021 à 10 10 50 01501

image d’archive

Poursuivis pour vol de numéraires et d’objets divers, Alpha Oumar Barry et ses trois coaccusés (Alseny Diallo, Boubacar Baldé et Amadou Oury Diallo) ont comparu hier, mercredi 06 janvier 2021, devant le tribunal correctionnel de Dixinn. Les prévenus ont plaidé non coupables des charges articulées contre eux par le plaignant, mais sans pour autant convaincre le ministère public de leur innocence dans cette affaire. Car, à la clôture des débats, le parquet a requis huit mois de prison ferme à leur encontre, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Dr. Mohamed Diané, ministre de la Défense : « la quiétude et la protection des populations sont primordiales…»

7 janvier 2021 à 10 10 10 01101

Dans la matinée de ce jeudi 7 janvier, la salle des banquets du ministère de la Défense nationale a servi de cadre à la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an des personnels au ministre d’Etat Dr. Mohamed Diané. En présence des organismes de commandement, de la hiérarchie militaire, de nombreux cadres civils et militaires, le chef du département a félicité et remercié les Forces armées guinéennes pour leur bravoure dans la défense de la patrie et des populations.

Lire

Vol de 2 paquets de Doliprane dans une pharmacie : Sékou Camara condamné par le tribunal de Dixinn

7 janvier 2021 à 9 09 41 01411

 

Agent de sécurité privée dans une société de gardiennage à Conakry, Sékou Camara a comparu hier, mercredi 06 janvier 2021, devant le tribunal correctionnel de Dixinn. Ce jeune homme de 21 ans est accusé de vol portant sur deux petits paquets de Doliprane et un montant de 50 000 francs guinéens. Et, à l’issue de son procès, Sékou Camara a été condamné à trois mois de prison assortis de sursis, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Guinée : un militaire à la retraite jugé à Conakry pour fabrication d’explosifs

7 janvier 2021 à 9 09 25 01251

image d’archive

Poursuivi pour « manœuvres et acte de nature à compromettre la sécurité publique et occasionner des troubles graves à l’ordre public », Mamadou Saliou Diallo a comparu le mardi dernier, 05 janvier 2021, devant le tribunal correctionnel de Dixinn. Ce militaire à la retraite est en prison depuis le mois de mars 2020. Il lui est reproché d’avoir fabriqué des explosifs, des cocktails molotov, pour armer des jeunes manifestants qui affrontaient les forces de l’ordre dans la haute banlieue de Conakry. Des faits que le prévenu a nié en bloc, arguant qu’il n’a jamais fabriqué de bombe, même pendant son service au sein de l’armée guinéenne, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Guinée : un dialogue, plusieurs agendas

7 janvier 2021 à 8 08 58 01581

C’est précisément au moment où un remaniement ministériel est attendu, suite à la prestation de serment d’un président réélu, que la classe politique appelle à un dialogue. Le président de l’Union des forces républicaines a donné le ton. Depuis, d’autres lui ont emboité le pas. L’appel lancé par Sidya Touré fait boule de neige.

Lire