Ousmane Keïta, président de l’Union des Consommateurs de Guinée (UCG)

A l’instar des autres pays du monde, la Guinée va célébrer cette année encore la journée mondiale des droits des consommateurs. En prélude à cet événement, Ousmane Keïta, président de l’Union des Consommateurs de Guinée (UCG), a accordé un entretien à Guineematin.com, à travers un de ses journalistes. Il a mis l’occasion à profit pour annoncer les activités prévues à cette occasion, mais aussi évoquer quelques démarches menées par sa structure en faveur des consommateurs guinéens.

Le 15 mars de chaque année, est célébrée la journée mondiale des droits des consommateurs. En Guinée, cet événement international sera célébré en deux journées (le 13 et 15 mars) par l’Union des Consommateurs de Guinée (UCG). Une occasion pour cette organisation de promouvoir les droits des consommateurs guinéens. « Nous sommes à notre 4ème édition dans l’organisation de la journée mondiale des droits des consommateurs. C’est donc l’occasion pour nous de faire la promotion des droits des consommateurs. Parce que beaucoup de consommateurs ne savent pas encore qu’ils ont des droits. Donc ce que nous faisons à l’occasion de cette journée-là, c’est d’abord de promouvoir ces droits-là et puis évoquer plusieurs sujets d’importance réelle.

Je veux parler notamment des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication), des problèmes liés à internet, la communication, aux coûts d’appels, etc. On va parler aussi de l’énergie ; donc, eau et courant ; on va parler du transport à travers le carburant et à travers le transport en commun. Bref, plusieurs sujets seront évoqués ce jour-là. L’idée, c’est de réunir tous les producteurs de biens et services, la société civile à travers les plateformes d’ONG de la société civile, les partenaires au développement, pour évoquer ces sujets précités et trouver des solutions », a expliqué Ousmane Keïta, président de l’Union des Consommateurs de Guinée (UCG).

Depuis sa mise en place, cette organisation mène plusieurs actions sur le terrain en vue de faire respecter les droits des consommateurs guinéens. Et ces actions commencent à porter fruits, souligne Ousmane Keïta. « Sur le plan de l’électricité par exemple, il n’y a pas mal de changements qui ont été faits, il faut le reconnaître. Lors de la dernière présentation du directeur général d’EDG à Matoto, il a montré tous les changements qui ont eu lieu en termes d’équipements pour les commerciaux qui sont dotés de motos.

Du coup, tous ceux qui vont rentrer dans les branchements frauduleux seront tout de suite identifiés, parce que tous les dépanneurs auront des tenues adéquates. Sur le paiement des factures aussi, maintenant, les rangs, c’est fini. Vous avez maintenant les paiements mobiles tels qu’Orange money, mobile money, Ecobank, etc. Bref, maintenant, vous pouvez payer vos factures en restant chez vous. Ce sont des innovations qu’il faut saluer. Ces innovations, sont grâce à EDG d’abord, mais nous aussi, puisque nous sommes des remonteurs d’alerte.

Quand il y a des problèmes précis, nous les posons en toute intelligence. Nous entretenons le débat et au bout du compte, il y a toujours des résultats positifs. Vous avez pour preuve, les interventions qu’on a eu à faire dans les quartiers pour des gens qui n’avaient pas par exemple le courant et qui avaient eu à nous saisir. En moins de 72 heures en général avec l’aide d’EDG, c’est réglé », a dit le président de l’Union des Consommateurs de Guinée, précisant que le cas de la hausse des factures d’électricité aussi est en étude par son organisation.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin