Maitre Salifou Beavogui, avocat

A la faveur d’une rencontre ce jeudi, 04 mars 2021, avec le ministre de la justice, le collectif des avocats des opposants écroués à la maison centrale de Conakry a obtenu l’autorisation de rencontrer désormais leurs clients. L’annonce a été faite à la presse par Me Salifou Béavogui (l’un des avocats de ce collectif) au terme des échanges avec le garde des sceaux.

« Nous avons reçu aujourd’hui toutes les assurances que nous pouvons désormais accéder à nos clients, mais dans le strict respect de l’urgence sanitaire. Nous sommes dans une urgence sanitaire décrétée par les plus hautes autorités de ce pays, surtout que la situation est plus ou moins alarmante. Quatre (4) de nos clients ont été testés positifs au COVID-19 et ils doivent être internés dans le centre. Comprenez bien que nous ne pouvons pas nous plaindre lorsqu’on va nous dire qu’on ne peut les rencontrer. C’est même dans notre propre intérêt de ne pas les rencontrer en ce moment. Mais, ceux-là qui ne sont pas malades, qui ne se sont déclarés positifs, nous pouvons bien les rencontrer », a confié Me Salifou Beavogui.

Cette information a été corroborée par le ministre de la justice garde des sceaux, Mory Doumbouya, qui assure d’ailleurs qu’un « compromis » a été trouvé.

Mory Doumbouya, ministre de la Justice garde des Seaux

« J’étais venu à la maison de l’avocat avec la ministre de l’Autonomisation et des droits des femmes qui est avocate de profession, pas pour discuter d’un dossier comme on le croirait, mais pour aplanir les divergences de vue sur des questions liées des procédures en cours d’instruction. Je crois que l’essentiel était de trouver un compromis et le compromis a été  trouvé », a dit le ministre Mory Doumbouya.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel : 622919225

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin