Dubréka : une délégation du CNRD sur les tombes de Kaman Diaby, Barry Diawadou et Cie


Le CNRD cherche à réhabiliter les Guinéens qui ont été injustement tués par le régime de Sékou Touré. C’est le cas notamment du colonel Kaman Diaby (ancien chef d’état-major adjoint interarmées), de Diawadou Barry (ancien ministre) et de Fodéba Keïta (ancien ministre). Une délégation des autorités de la transition s’est rendue ce lundi, 1er novembre 2021, à Kindiadi, aux pieds du mont Kakoulima (Dubréka), où sont enterrées ces personnalités. C’était pour inaugurer une stèle en construction sur les lieux à la mémoire de ces compagnons de l’indépendance guinéenne, a constaté un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

C’est le ministre de la défense nationale, Aboubacar Sidiki Camara, alias Idi Amin, qui a conduit la délégation du comité national du rassemblement pour le développement (CNRD). Il était en compagnie du ministre de la sécurité et de la protection civile, Bachir Diallo, du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Mory Condé, ainsi que du Haut commandant de la gendarmerie nationale, le colonel Balla Samoura. La cérémonie a connu aussi la présence des sages et de plusieurs autres citoyens de Kindiadi. La construction de cette stèle s’inscrit dans le cadre de la réhabilitation de ces anciens hauts responsables du pays, exécutés par le régime de Sékou Touré, qui les a accusés de complot.

Kaman Diaby, Diawadou Barry, Fodéba Keïta et Karim Fofana, ont été fusillés dans la nuit du 27 mai 1969, aux pieds du mont Kakoulima, après avoir été obligés de creuser leurs propres tombes. Ils avaient été condamnés quelques mois plutôt avec neuf autres personnes pour tentative de renversement du pouvoir de Sékou Touré.

Mohamed Guéasso DORÉ pour Guineematin.com 

Tel : +224 622 07 93 59

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS