Foniké Mengué à Mamou : « les militaires veulent confisquer le pouvoir, est-ce qu’on peut les laisser faire ? »

Dans le cadre de la redynamisation de ses antennes dans l’arrière-pays, une délégation de la coordination nationale du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a conféré avec l’antenne régionale du FNDC Mamou. La rencontre a eu lieu dans la journée de ce dimanche 17 juillet 2022. Conduisant la délégation, Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, coordinateur national du mouvement, a invité ses camarades à se mobiliser davantage pour mener le combat jusqu’au retour à l’ordre constitutionnel, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La parole est tout d’abord revenue à Mamadou Billo Bah, qui est revenu sur les raisons de la création du FNDC, à savoir la lutte contre le 3ème mandat d’Alpha Condé. Ensuite, Billo Bah a fait savoir que l’état de grâce est terminé pour la junte militaire qui a renversé Alpha Condé le 05 septembre dernier.

Mamadou Billo Bah, responsable de la mobilisation et des antennes du FNDC

« Pourquoi nous avons donné ce petit temps au CNRD ? C’est parce que nous avons estimé que celui qui était à la tête du pays a failli et que les militaires ont surgi pour rectifier le tir. Mais lorsque les mêmes militaires sont dans le flou ou plutôt ils sont en train de compromettre la transition qui doit nous mener au retour à l’ordre constitutionnel, on doit faire quoi ? On doit se remobiliser. Beaucoup se posent la question, Alpha Condé est tombé, le 3ème mandat est écourté, pourquoi le FNDC continue à mener le combat ? Si nous continuons à mener ce combat, c’est parce que les acquis démocratiques sont en train d’être menacés et piétinés… ».

Par ailleurs, Billo Bah a expliqué les raisons du choix de la ville carrefour. « Mamou est l’une des antennes les plus dynamiques. Le combat actuel, c’est le combat pour le retour à l’ordre constitutionnel. La transition n’a pas démarré en Guinée. S’il n’y a personne pour s’opposer, ils feront de nous ce qu’ils veulent. Nous sommes venus pour s’assurer. Mobilisons-nous. Ils ont violé la charte de la transition. Nous allons prioriser d’abord le dialogue. Nelson Mandela disait  » il ne faut jamais négocier sous l’emprise de la peur, mais il ne faut jamais refuser de négocier. Nous sommes aux aguets et nous observons. Nous ne sommes pas contre une personne mais contre un système », a-t-il laissé entendre.

Oumar Sylla, Foniké Menguè, coordinateur national du FNDC

Pour sa part, Foniké Menguè a rassuré que le combat continuera jusqu’à la victoire finale. « Nous sommes contents d’être ici, nous sommes contents d’être avec le FNDC Mamou et nous sommes fiers de vous. Nous avons gagné une partie de notre combat haut la main. Le combat du 3eme mandat contre Alpha Condé. Le 3eme mandat a été tué et enterré. Et je vous assure que le combat continuera. Le combat de la démocratie est le combat de tous les jours. Ça se fera, même après le CNRD, le combat doit continuer. Nous devons l’intégrer. Le combat du FNDC est un combat du peuple. C’est pourquoi c’est un état d’esprit. Ce n’est pas contre quelqu’un et ça ne sera jamais contre quelqu’un. C’est un combat de la démocratie, de la justice sociale. C’est pourquoi nous nous sommes érigés en sentinelle de la démocratie. Nous ferons notre temps, le temps de notre génération, et d’autres générations continueront le combat pour le bien de la Guinée. Nous vous garantissons, pour ce combat nous sommes prêts, nous allons tomber dix fois mais nous nous relèverons 11 fois pour continuer le combat. Nous savons que ce n’est pas facile, mais comptez sur nous, le combat continuera toujours. Abandonnez ce combat, c’est renoncer à sa patrie, renoncer à la démocratie, à l’émergence. Aujourd’hui, les militaires veulent confisquer le pouvoir. Est-ce qu’on peut les laisser faire ? Cette redynamisation sera de mise. Nous comptons sur vous. Les camarades, réveillez-vous », a-t-il martelé.

La délégation a rendu visite à des familles de victimes pendant les manifestations et à l’ancien président de l’Assemblée nationale, Elhadj Boubacar Biro Diallo à son domicile au quartier Poudrière.

De Mamou Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tél. : 625698919/657343939

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS