Plus de quatre (4) mois après les élections locales, la Guinée attend toujours les nouveaux élus ! Face à ses militants et sympathisants mobilisés à son siège pour l’assemblée générale hebdomadaire du samedi dernier, le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne a annoncé de nouvelles manifestations de rue pour exiger « les vrais résultats », rappelant qu’il n’accepteront jamais les résultats « falsifiés » par les Commissions administratives de centralisation des résultats, confirmés par la CENI.

« On s’est déjà battu pour réclamer la restitution de nos suffrages qui ont été volés par les CACV. Nos prétentions étaient limitées. Nous avons dit six communes urbaines et six communes rurales. Il y a eu la fraude partout dans le pays ; mais, dans ces communes là, il faut qu’on nous restitue ce qui nous a été volé, d’autant plus que nous disposons des preuves irréfutables de ce vol honteux qui a été opéré par les CACV. Il faut que vous soyez mobilisés, après le Ramadan, pour reprendre les manifestations et exiger le respect de nos droits », a notamment dit Elhadj Cellou Dalein Diallo.

Par ailleurs, le chef de file de l’opposition guinéenne a dénoncé le refus du pouvoir d’appliquer les accords politiques du 12 octobre 2016. A en croire l’opposant, tout est actuellement au point mort ! Ni la CENI, ni le fichier, ni le contentieux électoral, encore moins l’indemnisation et l’identification des auteurs et commanditaires des assassinats lors des manifestions n’a été fait…

Guineematin.com vous propose, ci-dessous et en deux tranches vidéos, cette sortie du leader de l’opposition guinéenne au siège de l’UFDG :


Vidéos réalisées par Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin