Des habitants de Conakry interpellent Alpha Condé : « diminuez les frais de transport pour nous »

15 septembre 2020 à 13 01 28 09289

Ce mardi, 15 septembre 2020, les yeux sont encore rivés sur le palais Sékhoutouréyah. Les citoyens attendent avec impatience le discours du président de la République, qui doit donner de nouvelles orientations par rapport à la lutte contre la pandémie du coronavirus. Alpha Condé va dire notamment si l’état d’urgence sanitaire est levé ou non.

Au sein de l’opinion pendant ce temps, beaucoup militent en faveur de la levée de cette situation exceptionnelle, en vigueur depuis le 26 mars dernier dans le pays.

Lire

« Un toit pour Binta » : un projet humanitaire en faveur de l’artiste Binta Laly

15 septembre 2020 à 12 12 26 09269

Aider l’artiste Binta Laly Sow à avoir une maison lui appartenant, c’est l’objectif que se fixent le blogueur et communicant Alimou Sow et le journaliste Abdoulaye Sadio Diallo. C’est dans ce cadre qu’ils ont lancé ce lundi, 14 septembre 2020, un projet intitulé « Un toit pour Binta ». Ce projet vise à mobiliser des fonds permettant de construire un bâtiment pour la chanteuse guinéenne en haute banlieue de Conakry, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Faouly Camara, 1er au BEPC (Franco-Arabe) à Conakry : « mon point fort, c’est le courage »

15 septembre 2020 à 8 08 50 09509

Faouly Camara, 1er au BEPC (Franco arabe Conakry)


Après la publication des résultats du brevet d’étude du premier cycle (EPC), en fin de semaine dernière, Guineematin.com a cherché à rencontrer les meilleurs pour connaître le secret de leur succès et également les faire découvrir au grand public. Et, au niveau de l’enseignement franco-arabe, c’est Faouly Camara, un élève du « Collège franco-arabe de Belle vue », qui s’est adjugé la première place du classement général dans la zone spéciale de Conakry.

Lire

Diaraye Barry, 1ère au BEPC à Conakry : « ce n’est pas forcément une surprise »

15 septembre 2020 à 8 08 18 09189

Diaraye Barry, première au BEPC à Conakry


Comme on le sait, en fin de weekend dernier, les résultats du brevet d’étude du premier cycle (BEPC) ont été rendus publics par les autorités en chargé de l’éducation nationale. Et, dans la zone spéciale de Conakry est fille, Diaraye Barry, qui occupe la première place du classement général.

Lire

Entrepreneuriat jeune : l’ASCAD pose ses valises à Kankan

14 septembre 2020 à 18 06 57 09579

Créée en 2011, avec pour vocation le recrutement, la formation et l’insertion des jeunes guinéens âgés de 18 à 40 ans (vulnérables, défavorisés et déscolarisés), l’Agence de Service Civique d’Action pour le Développement (ASCAD) vient de poser ses valises à Kankan. Dans la capitale de la Haute Guinée, cette agence entend booster l’employabilité des jeunes pour lutter contre le chômage chronique qui assaille la couche juvénile.

Lire

Pépé Balamou sur l’échec au BEPC : « il faut revoir le système éducatif guinéen »

14 septembre 2020 à 18 06 27 09279

Michel Pépé Balamou, secrétaire général du Syndicat National de l’Education

Comme annoncé précédemment, les résultats du brevet d’étude du premier cycle (BEPC) ont été rendus publics le weekend en Guinée. Et, sur le plan national, ces résultats sont catastrophiques. Sur 134345 candidats, seuls 47814 ont été déclarés admis à cet examen ; soit un taux de réussite de 39,59%.

Lire

Tougué : le secrétaire général des collectivités sur le mauvais état des routes

14 septembre 2020 à 17 05 31 09319

Pendant que la préfecture de Tougué reste confrontée à un problème de routes et de pistes rurales, tous les efforts des autorités préfectorales sont focalisés à la campagne pour la réélection du président Alpha Condé à la magistrature suprême du pays pour un autre mandat de plus, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Labé : 1 400 candidats dont 300 filles veulent intégrer le corps des conservateurs de la nature

14 septembre 2020 à 16 04 50 09509

Près de 1 400 personnes (dont 300 filles et femmes) ont présenté leurs dossiers de candidature au concours national de recrutement de 1 500 conservateurs de la nature organisé par le Ministère de la Fonction Publique pour le compte du Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts. Avec ce concours de recrutement à la fonction publique, le gouvernement guinéen a pour ambition, dit-on, d’améliorer la capacité de ses services techniques à protéger et conserver l’écosystème en République de Guinée, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Lire

Norassoba (Siguiri) : « nous risquons de mourir de faim », alerte un habitant

14 septembre 2020 à 15 03 52 09529

A Siguiri, de nombreux citoyens font actuellement les frais des graves inondations enregistrées au cours des dernières semaines dans la préfecture. C’est notamment les habitants de la commune rurale de Norassoba, située à 85 kilomètres du chef-lieu de la préfecture, qui sont coupés de Siguiri et de Kankan. Joint au téléphone par le correspondant de Guineematin.com à Siguiri, un habitant de la localité a tiré la sonnette d’alarme.

Lire

Renouvellement des passeports : les Guinéens de Chine s’adressent au chef de l’Etat (lettre ouverte)

14 septembre 2020 à 15 03 38 09389

Chine, le 14 septembre 2020

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République Guinée,

Pr. Alpha Condé

Monsieur le Président,

Les ressortissants guinéens vivant en Chine ont besoin de vous !
Depuis plusieurs années, nous faisons face à une situation très difficile, celle de l’impossibilité de renouveler nos passeports sur le territoire chinois. Malgré les nombreuses plaidoiries à l’ambassade de la République de Guinée en Chine et auprès de nos autorités en Guinée, nous sommes toujours dans l’impasse.

Monsieur le Président,

Permettez-nous de vous exposer les conséquences qu’engendre le fait de ne pas pouvoir renouveler nos passeports sur place. La Chine a un règlement que chaque étranger sans exception doit respecter. Un passeport valide est le bien le plus précieux pour nous qui vivons en Chine.

Du point de vue administratif, un passeport non-valide nous prive l’obtention du visa adapté à nos différentes occupations, car sans ce visa nous sommes automatiquement dans l’illégalité ; les familles sont dans l’incapacité de faire inscrire leurs enfants à l’école. Sans passeport valide, nous n’avons pas accès aux services publics et privés. Le simple fait de se nourrir devient presqu’impossible, car la majeure partie des services fonctionnent avec les portefeuilles électroniques. Or, il convient de savoir que ces portefeuilles électroniques sont rattachés à la banque et au passeport. Sans passeport, nous ne pouvons pas nous rendre à l’hôpital, nous ne pouvons pas non plus nous déplacer d’une ville à l’autre, impossible de prendre un hôtel et encore moins trouver un logement.

Monsieur le Président,

L’expiration du passeport d’un étranger débouche sur d’énormes difficultés liées à l’obtention du visa qui, elles aussi, aboutissent à un dépassement du temps de séjour accordé (overstay) ; ce qui est une infraction à la loi de l’immigration chinoise. Concrètement, pour les personnes dont les passeports ont expiré, cela se traduit par le paiement quotidien de 500 yuans, soit 73,02 dollars.
L’expiration du passeport, pour les étudiants, entraîne souvent la perte de leur admission et de leurs bourses d’études. Pour les citoyens résidants en Chine et qui sont engagés dans l’entrepreneuriat ou qui sont employés, l’expiration du passeport entraîne l’annulation de leurs licences en cours, la perte de leurs assurances, et l’annulation de leurs permis de travail. À tout cela, s’ajoutent les problèmes psychologiques résultant de ces situations de stress.

Oui, Monsieur le Président, nous Guinéens séjournant en Chine, vivons une humiliation qui ne dit pas son nom. Nous faisons en particulier face aux moqueries des autres.  Nous subissons par ailleurs la méfiance des services d’immigration chinois qui, de notre situation, déduisent que nous devons être en conflit avec l’Etat guinéen. En effet, se dissent-ils, c’est la seule raison pouvant expliquer le refus de nos autorités de nous délivrer nos passeports. D’autant qu’en la matière, notre malheureux sort est bien singulier. Comme vous pouvez le constater, du dénouement de ce problème, dépend l’image de notre chère nation.

A ce jour, les deux solutions proposées ne sont pas effectives. La première qui est la délivrance d’un titre de voyage par notre ambassade en Chine ; le titre de voyage, comme son nom l’indique, est un document qui est émis pour permettre à une personne qui n’est pas en possession d’un passeport valide, de rentrer dans son pays d’origine. Il ne permet en aucun cas d’avoir accès à la totalité des services mentionnés plus haut. La deuxième solution est celle de rentrer en Guinée. Là également, vous devez, Monsieur le président de la République, savoir que nous sommes exposés à d’autres formes de difficultés. Soulignons tout d’abord que 80% des étudiants guinéens en Chine sont non-boursiers et n’ont par conséquent pas la possibilité de travailler. La loi chinoise l’interdisant formellement. Quant à ceux qui sont boursiers, ils reçoivent juste assez de quoi leur permettre de se nourrir et se vêtir. Or, comme vous devez certainement le savoir, le covid-19 a chamboulé beaucoup de choses. Notamment le prix du transport aérien connaît une hausse sans précédent. Il en découle que la majorité d’entre nous n’ont pas les ressources financières nécessaires pour supporter le coût. Et pour ceux qui ont ces ressources, s’ils rentrent au pays, ils n’ont aucune garantie de pouvoir revenir en Chine et continuer leurs activités. D’ailleurs, pour les étudiants qui sortent du pays en cette période de Covid-19, il est impossible de revenir continuer la formation jusqu’à nouvel ordre. Il faut aussi rappeler que les citoyens guinéens résidents en Chine n’ont pas bénéficié du rapatriement annoncé des Guinéens vivant à l’étranger. Pourtant, nous avions fourni la liste d’une soixantaine de nos compatriotes qui avaient besoin de rapatriement.

La République Populaire de Chine a certes rouvert ses frontières aériennes aux Guinéens, mais avec des conditions d’obtention de visa quasiment impossibles à remplir. Bref, pour revenir au besoin urgent de renouvellement de nos passeports, il importe de relever que sans une réaction diligente de nos autorités, les hommes et femmes d’affaires ne pourront pas revenir rouvrir leurs bureaux, les laissant sans ressources leur permettant de subvenir aux besoins primaires de leurs familles. De même que des employés seront remerciés par leurs employeurs et feront face à la même situation que les hommes d’affaire. Pour terminer, les étudiants ne pourront pas suivre les cours dans les conditions normales et seront obligés de suivre les cours en ligne, ils n’auront pas accès aux laboratoires de recherche.

Monsieur le Président,

Vous conviendrez avec nous qu’au vu de tous ces risques, des solutions concrètes s’imposent sur le court et long termes.
À court terme, nous vous prions de bien vouloir autoriser la mobilisation et l’expédition vers la Guinée par voie express de nos passeports déjà expirés pour leur renouvellement, étant donné que toutes les données biométriques se trouvent en Guinée. Ou alors envoyer une équipe dans l’immédiat afin de collecter les données nécessaires pour le renouvellement de nos passeports.
À long terme, nous souhaitons avoir une équipe sur place de façon permanente ou tout au moins annuelle qui pourra nous assister en vue du renouvellement de nos passeports.

Urgence Passeport Chine

Citoyens guinéens

Lire

Projet de construction de terminaux pétroliers : les populations de Benty et de Domiyah (Boffa) expriment leur adhésion

14 septembre 2020 à 15 03 18 09189

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet de construction de terminaux pétroliers en Guinée, un de nos reporters est allé avec une mission, les 11 et 12 septembre dernier, sur les sites de Benty (Forécariah) et Domiyah (Boffa) pour mieux s’informer sur le niveau d’avancement des travaux. Au-delà de leur constat, ils ont échangé avec les citoyens et responsables locaux, ainsi qu’avec les agents de  la Société Benti.

Lire

Manifestation à Conakry : des jeunes en colère barrent la route à Ratoma

14 septembre 2020 à 13 01 08 09089

Dans la matinée de ce lundi, 14 septembre 2020, des jeunes ont manifesté à Ratoma centre (Conakry). Ils ont déversé des ordures et érigé des barricades au niveau du carrefour Transit. Les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser les manifestants et libérer la route, a constaté un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

Lire

Coyah : des journalistes outillés sur la continuité des services de santé en période de Covid-19

13 septembre 2020 à 10 10 50 09509

C’est sous le thème « La continuité des services de santé en période de COVID-19 », que s’est tenu cette semaine, à Coyah, un atelier de formation de plusieurs journalistes issus des médias publics et privés. L’objectif était de renforcer leurs capacités techniques et professionnelles sur le traitement de l’information en santé de la reproduction et du genre. La rencontre a été organisée par le ministère de la santé à travers la direction nationale de la santé familiale et nutrition, le service national de promotion de la santé avec un appui technique et financier de l’UNFPA, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Recrutement à la fonction publique : 3012 candidats dans la région de Boké

12 septembre 2020 à 20 08 36 09369

En prélude au concours de recrutement à la fonction publique guinéenne, au compte du département de l’environnement, une rencontre de concertation a eu lieu ce samedi, 12 septembre 2020, dans la ville de Boké. Elle a regroupé les autorités administratives et éducatives ainsi que les candidats de la région.

Lire

SEG : plusieurs agents de zone outillés en techniques de gestion clientèle

12 septembre 2020 à 18 06 33 09339

Le séminaire de formation de 14 agents de zone de la société des eaux de Guinée (SEG) a pris fin ce samedi, 12 septembre 2020, Conakry. Ce séminaire, qui s’est étalé sur cinq jours, a permis de renforcer les capacités de ces agents en matière de facturation, recouvrement et d’intervention pour leur permettre de faire face aux préoccupations exprimées par les clients, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Inondations à Siguiri : 2 morts et 885 familles sinistrées

12 septembre 2020 à 16 04 58 09589

Après plusieurs semaines de travaux, la Croix-Rouge préfectorale de Siguiri a rendu public hier, vendredi 11 septembre 2020, le bilan des inondations enregistrées depuis le début des grandes pluies dans cette préfecture. L’organisation humanitaire fait état de deux morts et 885 familles sinistrées, avec des dégâts matériels variant d’une famille à une autre, rapporte un des correspondants de Guineematin.com en Haute Guinée.

Lire

Covid-19 : 98 cas positifs dont 2 décès dans la région de Labé

12 septembre 2020 à 12 12 13 09139

La pandémie du coronavirus continue sa propagation dans la région administrative de Labé. Selon les dernières statistiques publiées par la direction régionale de la santé hier, vendredi 11 septembre 2020, une centaine de cas positifs de Covid-19 ont été enregistrés dans cette région. Heureusement, la majorité des malades sont aujourd’hui guéris, même si deux décès sont à déplorer.

Lire