Le bras de fer entre la chambre régionale du commerce et le bureau régional des boulangers de N’Zérékoré concernant la hausse du prix du pain semble prendre une autre allure dans la ville. Selon des informations confiées au correspondant local de Guineematin.com, le président de la chambre régionale de commerce, d’industrie et d’artisanat de N’Zérékoré, aurait porté plainte contre Adoul Gadiry Bah, à la gendarmerie mobile de N’Zérékoré. Même si on ignore, pour le moment,  les causes réelles de la plainte, beaucoup de commentateurs font déjà un lien avec la hausse du prix du pain.

En tous les cas, les deux responsables régionaux passent l’après-midi de ce vendredi, 26 mars 2021, en confrontation à la gendarmerie mobile de N’Zérékoré.

Pourtant, un peu plutôt, on annonçait un compromis entre les responsables de la Chambre Régionale de Commerce, d’Industrie et d’Artisanat de N’Zérékoré et les vendeurs de farine sur le prix de cette principale matière première qui entre dans la fabrication du pain, denrée de grande consommation surtout pendant le mois saint de Ramadan qui pointe à l’horizon.

Ce consensus entre les deux parties a été trouvé hier, jeudi, 25 mars 2021, à la faveur d’une réunion de concertation entre les acteurs concernés, tenue dans la salle des conférences de la Chambre Régionale de Commerce, d’Industrie et d’Artisanat de N’Zérékoré. Le sac de farine est désormais vendu entre 325.000 FG et 330.000 FG, selon la qualité.

Interrogé au sortir de la réunion, le président de la chambre régionale de commerce d’industrie et d’artisanat de N’Zérékoré, Makan Camara, est largement revenu sur l’objet de la rencontre. 

Makan Camara, président de la chambre régionale de commerce d’industrie et d’artisanat de N’Zérékoré

« Quand il s’agit de trouver un compromis autour du prix de pain, il faut vérifier comment les boulangers gagnent la farine. C’est pourquoi, j’ai invité tous les vendeurs de la ville de N’Zérékoré pour s’entretenir avec eux. Dans notre entretien, on est tombé d’accord. Je ne peux pas dire que ça été diminué correctement comme je le voulais. Mais, les vendeurs de farine ont accepté la proposition qu’on leur a faite ».

Pour ce qui est des prix fixés pour les deux catégories de farines vendue dans la cité, le président de la chambre régionale de commerce a indiqué : « on est convenu avec les vendeurs de farine à partir de demain, dans toutes les boutiques le sac qui était vendu entre 335.000 et 350.000 sera vendu à  330.000 GNF. Mais, en ce qui concerne la seconde qualité, dans toutes les boutiques de N’Zérékoré, le sac sera vendu à  325 000 francs ».

Elhadj Mamadou Kolon Baldé, grossiste de la farine à N’Zérékoré

Pour sa part Elhadj Mamadou Kolon Baldé, grossiste de la farine à N’Zérékoré, a expliqué : « nous nous sommes concertés avec la chambre de commerce. Nous nous sommes convenus de vendre la farine à 330 000 francs par sac pour le moment. Mais avant l’augmentation de la farine à Conakry, on vendait le sac entre 280 et 285.000 francs. Mais, comme il y a eu augmentation à Conakry, ils nous ont autorisé maintenant de vendre la farine à 330 000 francs ».

Il faut noter que la chambre régionale de commerce, d’industrie et d’artisanat devait rencontrer, dans l’après-midi de ce  vendredi 26 mars, les boulangers pour trouver un prix unitaire de  la baguette de pain.  Selon certaines indiscrétions, la miche de pain pourrait être vendue désormais à 3 000 FG dans la ville de N’Zérékoré. Mais, tout ceci, c’était avant cette plainte…

À suivre !

De N’Zérékoré Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin