Kaba Mamadi, Consultant Spécialiste en Digitalisation-Télécom-NTIC

Par Kaba Mamadi, Consultant Spécialiste en Digitalisation/Télécom/NTIC : Plus de 300 Millions $ d’investissement Publique dans le secteur des Télécommunications entre 2011-2020 en Guinée sans impact considérable ; Echec de matérialisation d’une Volonté Politique !

Faire mieux que le Rwanda dans les Technologies de l’information et de la communication était le souhait et la volonté du Président de la République. Cette volonté s’est traduite par l’obtention de plusieurs prêts.

Des investissements donnant espoir à une Guinée Numérique, mais Hélas ! l’égoïsme et l’amateurisme de certains garant du secteur numérique ont tenus en échec ces Milliards d’investissements au frais du contribuable guinéen. Ci-après l’Etat actuel de quelques investissements :

  • Projets National Backbone de Guinée (Dorsale à Fibre Optique de Guinée) :

Un investissement de 238 Millions ayant pour objectif, le transport du trafic analogique et Numérique dans les quatre coins du pays et dans le futur à l’extérieur du pays via ces Boucles ouvertes aux pays limitrophes de la Guinée. Cette infrastructure à la charge de la SOGEB (Société de Gestion et d’Exploitation du Backbone de Guinée) et sous tutelle du Ministère des Postes et Télécommunications, doit être une source de recette pour l’Etat. Malheureusement, après 2 ans de retard dans l’exécution de ces travaux, cette aubaine peine à commercialiser ces services plusieurs mois après le lancement officiel de ces activités de commercialisation. Manque de volonté ou de compétence spécifique à l’exploitation d’une telle infrastructure qui est une première en Guinée ?

  • Guinée Télécom (Ex Sotelgui) :

48 Millions $ investit en équipement télécom afin de remettre en marche l’opérateur historique du pays. Malheureusement sans succès !  Faute d’une technicité médiocre et d’équipements dégradés, cette société n’a jamais vue le jour après plusieurs années. Ces Milliards d’investissements sont perdus comme je le rappelais tant tôt dans un article.

  • Réseau Métropolitain de Conakry (Infrastructure fibre optique sur Conakry) :

Financé à plusieurs reprises, difficile d’estimer son coût réel. Les Infrastructures de ce réseau ont tellement de potentiel outre que la fourniture d’accès à internet à certains établissements Publiques, que j’ose dire qu’après cet investissement d’une vingtaine de millions USA, l’impact que doit avoir un réseau de ce type est loin d’être escompté.

Un audit sur les infrastructures et la gestion de ce réseau est nécessaire afin d’aider l’Etat à tirer meilleur profit.

  • Projet E-Gouvernement (Projet d’Interconnection de l’administration Public) :

Les équipements de ce projet d’interconnexion des Institutions publiques sont pour la plupart sans entretient. Ils sont malheureusement sur le point de subir le même sort que les équipements dégradés de l’actuel Guinée Télécom ex Sotelgui. A rappeler que cette infrastructure tout comme celle du RMC sont au compte de l’ANGEIE. Au Delas de leurs potentiels à palier aux besoins communicationnels de l’Etat, ces infrastructures pourront créer une recette à l’Etat. Dommage qu’elles soient résumées à la décoration de ladite agence.

  • Projet Safe City (Projet de surveillance des lieux stratégique de la capitale) :

Projet visant à aider le Ministère en charge de la Sécurité dans sa mission de protection des citoyens et de leurs biens via l’installation des systèmes de surveillance le long des routes de la capitale.

Aujourd’hui, ce projet est à mon avis le seul à impact satisfaisant. J’ose espérer que quant le contractant dudit projet se retirera définitivement de la gestion et la maintenance de ces infrastructures, l’Etat guinéen saura être à la hauteur des obligations techniques et financières de cette infrastructure utile à la population. Par ailleurs, ce système de surveillance se mêlant à la routine des citoyens de la capitale, je conseillerais la mise en place d’une législation en plus de la loi actuelle axée sur la protection des personnes et biens.

  • Projet Wifi Pour Tous (Access gratuit à internet dans la ville de Conakry) :

Les uns parlent de slogan de campagne et les autres d’initiative présidentielle ! En tout état de cause, une volonté politique a été exprimée et matérialiser. Personnellement, je dirais qu’elle est une belle initiative à pallier aux problèmes d’accès à internet d’une tranche de la population.

En cours d’exécution, je préfère garder le bénéfice du doute concernant le succès de ce projet.

Dans l’ensemble, il faut reconnaitre que d’énormes efforts ont été abattu par le président de la république dans le secteur des Télécommunications et TIC ces 10 dernières années. Malheureusement, la ressource humaine dédiée à faire de ces efforts un succès a failli dans sa mission. Les conséquences d’un système basé sur l’affinité et le copinage en lieux et places de la compétence et de la méritocratie.

Par Kaba Mamadi, Consultant Spécialiste en Digitalisation/Télécom/NTIC

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin