Travaux du barrage de SouapitiComme annoncé précédemment sur Guineematin.com, les travaux sur le barrage de Souapiti, situé à Dubréka, sur le fleuve Konkouré, avancent à grands pas. A la date du 30 septembre 2018, les travaux sont exécutés à hauteur de 50%. De quoi susciter l’intérêt de nombreux acteurs, parmi lesquels les entreprises minières. La visite de terrain de ce mercredi, 10 octobre 2018, s’inscrit dans ce cadre, a appris sur place notre reporter.

Une forte délégation a visité le site où se construit le barrage hydroélectrique de Souapiti : des cadres du ministère de l‘Energie et de l’Hydraulique, des responsables de nombreuses entreprises minières évoluant en Guinée, des cadres du ministère des Mines et les dirigeants de la Société d’Exploitation du Barrage de Souapiti. Parmi les miniers, grands consommateurs d’énergie électrique, on peut citer entre-autres, la CBG, la SMB, GAC, la SMD,….

Sékou Sanfina Diakité

Selon Sékou Sanfina Diakité, secrétaire général du ministère de l’Energie, « cette visite guidée est la suite logique de l’atelier de présentation de Souapiti-Kaléta qui a eu lieu en faveur des miniers. Après avoir fini de leur expliquer ce que nous sommes entrain de faire, on s’est de les amener sur ce site pour voir ce qui se passe ici. Dans tout ça, qu’est-ce qu’on cherche ? C’est pour rassurer les miniers, les opérateurs, ceux qui prennent leur argent depuis loin pour venir développer la Guinée que nous aussi, nous ne sommes pas assis, nous sommes entrain de travailler. Afin de créer les meilleures conditions pour un développement harmonieux de notre pays. L’énergie est un élément fort du développement, c’est un grand indicateur du développement. Ces miniers qui viennent regarder ce que nous sommes entrain de faire sont rassurés qu’il y a de l’énergie potentiel dans ce pays ».

Mamadou Tahirou Diallo

Les miniers, par la voix de Mamadou Tahirou Diallo, ont exprimé leur avis à l’issue de la visite sur le site de Souapiti. Pour monsieur Diallo, conseiller technique du Directeur Général de la CBG (Compagnie des Bauxites de Guinée), « cette visite nous a permis de nous rendre compte de la réalité de l’évolution du chantier. Ça a permis aux miniers d’être rassurés que le chantier est entrain de progresser effectivement. Nous avons déjà constaté que les travaux civils au niveau du barrage sont avancés à 50%, au niveau de l’usine elle-même, on est à 80% et que les travaux d’excavation ont à 95%. Ce qui est une très grande avancée pour un projet qui vient de démarrer il y a juste quelques années. On a été informé que ce barrage permettra de bonifier le barrage de Kaléta en termes de fonctionnement, c’est-à-dire que ça pourra augmenter sa capacité de production. Une chose est évidente, c’est que le projet est en évolution et nous avons été très agréablement surpris de voir l’évolution du chantier ».

En outre, Mamadou Tahirou Diallo dira que les projets de construction des barrages hydroélectriques « sont des opportunités évidente pour l’industrie minière de la région nord ouest de la Guinée où se retrouvent plusieurs sociétés minières en exploitation et en projets. C’est aussi une opportunité de développement de l’industrie en général dans la sous-région de la Basse Guinée et du Nord de la Guinée. C’est aussi une opportunité de pouvoir alimenter nos populations énergie surtout que les entreprises minières rencontrent énormément de problèmes de revendications des populations parce qu’elles ne sont pas approvisionner en énergie. Le développement de ces barrages permettra de résoudre ces problèmes épineux et pour les populations et pour les sociétés minières ».

Le barrage de Souapiti, dont les travaux ont été lancés en avril 2016 pour un délai d’exécution de 58 mois, est un type de barrage en béton au rouleau, d’une hauteur maximale de 120 mètres, a-t-on appris sur place. Notre source ajoute que « la longueur de l’axe du barrage est de 1150 mètres, d’une puissance installée de 450 MW. Le gouvernement envisage de construire un réseau national de transport d’énergie électrique de 225 Kv pour l’évacuation de l’énergie du complexe Kaléta-Souapiti, de Linsan-Fomi et de Manéah-Gaoual via Boffa, Kamsar et Boké. Ces lignes de transport de 225Kv feront partie du réseau interconnecté Guinéen qui facilitera la desserte en énergie électrique des zones minières sur le territoire national ».

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin