François Hollande et Alpha CondéL’avion de François Hollande vient de se poser à l’aéroport de Gbéssia Conakry. Alpha Condé, le président guinéen, le Premier ministre, Mohamed Saïd Fofana et le gouverneur de Conakry, Soriba Sorel Camara étaient les seuls officiels « autorisés » d’aller attendre le président français à l’aéroport.

La radio nationale, voulant mettre ses auditeurs « en fête » semble confrontée aux mesures strictes de sécurité qui écartent les journalistes très loin du lieu d’arrivée. Mamady Sidiki, l’envoyé spécial de la radio nationale (RTG) ne se montrait pas aussi joyeux que le souhaitaient ses patrons ! « Mamady Sidiki, on ne sent pas la chaleur dans ta voix ! C’est une grande fête aujourd’hui ! », a crié le directeur de la radio, Kaba Condé, avant de lâcher le micro…

« Les choses sont très exceptionnelles ! Nous avons été soumis à un contrôle extraordinaire ! Tout est français ! Nous avons été limités par un cordon de sécurité qu’il ne faut surtout pas franchir… », se lamentait le journaliste.

F. Yacine Sylla, envoyée spéciale de Guineematin.com à l’aéroport, plus éloignée du tarmac que le journaliste de la RTG ne croyait pas trop à la radio ! « Nous sommes pourtant là, mais nous n’avons rien vu… », disait-elle à 13 heures 44’…

Facebook Comments