Bah OusmaneL’assemblée générale hebdomadaire de l’UPR s’est tenue, ce samedi 27 Août 2016, au siège national du parti, à la minière. Des sujets comme la redynamisation du parti à la base en prélude aux élections communales prochaines, l’appartenance ou non de l’UPR à la Coordination des Partis Alliés à la Mouvance Présidentielle (COPAM), la main tendue du président de la République au chef de file de l’opposition pour la relance du dialogue politique, ont été les points débattus au cours de cette assemblée, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Dès l’ouverture de la séance, le vice-président du parti, Amadou Oury Lemmy Diallo, qui a dirigé la cérémonie, a informé à l’assistance que l’UPR et l’UFR ne font pas partie de la COPAM, car « ces deux formations politiques sont déjà alliées à la mouvance avant la naissance de cette structure », a-t-il précisé.

Pour la remobilisation et l’harmonisation du parti à la base, le secrétaire adjoint de l’implantation du parti, Mamadou Bah Beyla, a fait savoir qu’ils ont mis des noyaux à la base, appelée ‘’comité de remobilisation’’. « Ces comités vont remobiliser tous les chefs des quartiers, et les personnes ressources dans les communes pour qu’à l’issue des communales prochaines, le parti ait des conseillés », a-t-il expliqué.

UPRPrenant la parole, le président du parti Elhadj Bah Ousmane a fait une mise au point sur la main tendue du président  Alpha Condé au chef de file de l’opposition. Selon le ministre d’Etat conseillé à la présidence, c’est tous les acteurs politiques guinéens  qui sont invités  par le président y compris la société civile. « Vous avez appris que monsieur le président de la République va recevoir le chef de file de l’opposition. Je voudrais préciser que le chef de l’Etat ne reçoit pas que le chef de file de l’opposition. Ce n’est pas le chef de file de l’opposition seulement que le président va recevoir. Le président de la République va recevoir tous les acteurs politiques qu’ils soient de l’opposition ou qu’ils soient de la mouvance présidentielle. Donc, il faut que ça soit clair. C’est pour relancer le dialogue politique. Au même titre que le chef de file de l’opposition, la mouvance présidentielle va être conviée, l’UFR va être conviée à part, l’UPR va être conviée à part, la société civile à part … », a laissé entendre le président de l’UPR.

Revenant sur la question de la COPAM, il a réitéré que l’UPR ne fait pas partie de cette coordination : «l’UPR n’appartient pas à cette coordination parce que nous sommes déjà allié et nous avons un acte qui  scelle notre alliance avec le RPG arc-en-ciel », a-t-il précisé.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 664 413 227/  654 416 922

Facebook Comments