Après Conakry, la psychose d’Ebola à Dabola : le siège de la Croix-Rouge attaqué, les écoles vidées…

voiture croix rouge, LabéEn dehors de Conakry, la panique d’Ebola gagne l’intérieur du pays. Ce jeudi 12 février 2015, aux environs de 10 heures des rumeurs ont circulé dans la préfecture de Dabola, en Haute Guinée, laissant entendre que la Croix rouge serait entrain de se préparer pour une pulvérisation des écoles. Et, il n’en fallait pas plus… Cette folle rumeur s’est rependue dans toute la ville, créant ainsi une panique généralisée. Les parents d’élèves ont aussitôt rallié les écoles publiques et privées, à la recherche de leurs enfants.

Selon un enseignant du Lycée Barry Dianwadou, qui a joint Guineematin.com au téléphone, «Actuellement, les écoles sont vides. Les parents sont venus ici retirer les enfants et c’est comme ça aussi dans les autres écoles de la ville. Les populations auraient même saccagé le siège de la Croix rouge de Dabola, situé au quartier Dabola Koro, juste derrière la résidence du Préfet. A l’heure où nous parlons, toutes les écoles sont vides et tous les élèves sont rentrés à la maison», a-t-il dit.

Comme on le voit, sans rien savoir, des parents se sont rués sur toutes les écoles du centre ville de la préfecture pour récupérer les enfants. Les tentatives de sensibilisation des enseignants et encadreurs de l’éducation de la préfecture n’ont rien pu face à la détermination des parents d’élèves.

Joint au téléphone par Guineematin.com, un responsable de la croix rouge a confirmé l’attaque du siège local de Dabola.

Mamadou Alpha Baldé

Tél : (00224) 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS