Pita, préfecture Dans la préfecture de Pita, plus précisément au quartier Boiro, dans la commune urbaine, un jeune nommé El Hadj Boubacar Sidiki Bah, coiffeur de profession, ayant une paralysie au niveau du membre inférieur droit, fils de feu Amadou Bah et de Kadiatou Bah s’est suicidé hier avec une corde qu’il a attaché au chevron de sa chambre, a appris Guineematin.com, à travers son correspondant à Mamou.

Ce jeune, en provenance de Siguiri, était arrivé à Pita avec sa femme Mariama Dalanda Bah l’année dernière, précisément le 23 mars 2014.

D’après les propos de sa femme, c’est du retour du marché qu’elle a trouvé que son époux s’est pendu : « à mon retour du marché, j’ai trouvée mon mari suspendu, j’ai coupée immédiatement la corde. Mais, hélas, il était déjà mort », a-t-elle témoigné.

On note selon l’observation du médecin légiste, l’absence totale de lividité et rigidité cadavérique, mais des traces circulaire au niveau du tiers supérieur de son cou, a-t-on appris des autorités locales.

À rappeler que les autorités judiciaire, religieuse et la sécurité se sont toutes rendues sur les lieux pour évaluer et prendre des enseignements adéquats.

Finalement, après l’activité, le corps à été rendu aux parents pour les cérémonies funéraires.

Barry Mamadou Mouctar

00224 621 607 907 / 00224 655 32 84 85

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin