Hôpital préfectoral, TouguéAprès avoir contracté la grossesse à côté sa maman à Siguiri, Mariama Barry, âgée de 16 ans, a été chassée par elle à l’absence de son papa qui se trouve au Sénégal. La fille quitte alors Siguiri pour Labé. De Labé, elle vient à Kollet, l’une des sous-préfectures de Tougué, a constaté le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

« Le samedi 11 avril 2015, la jeune fille, Mariama Barry, a emprunté un camion pour rentrer de Labé. Arrivée à Tougué, elle avait déjà commencé le travail. Elle est descendue pour aller accoucher dans le quartier », explique docteur Habib Sagna,  directeur de l’hôpital préfectoral de Tougué.

Sur la question de savoir comment ils ont été informés et quelles dispositions ont été prises, Docteur Sagna explique : « C’est une vieille femme qui a ramassé l’enfant dans sa concession. Elle a informé les services de sécurité. Ceux-ci ont d’abord déposé le nouveau-né à l’hôpital avant de repartir pour mener les enquêtes et arrêter la fille dans un quartier de la commune urbaine ».

Poursuivant, docteur Habib Sagna ajoute : « Ils ont déposé la fille aussi à l’hôpital, dès qu’on les a reçus, on s’est occupé d’eux, en donnant des soins au nouveau-né et à sa maman. Pour sa sécurité, on l’a gardée ici à l’hôpital pour qu’elle puisse trouver également à manger et des habits. C’est pour cela que nous lançons un SOS afin que les gens viennent en aide ».

A la question de savoir les raisons de cet acte commis par cette fille le médecin répond : « Après l’hôpital, la police va la récupérer et l’interroger, voir aussi si elle va rester avec son enfant ou bien trouver les procédures d’adoption de façon réglementaire, s’il y a un candidat. De toute façon, il n’y aura pas de harcèlement, surtout que c’est une mineure de 16 ans. Donc, avec nos services de santé, nous nous occupons de ses soins médicaux et le côté humanitaire, notamment la nourriture et l’habillement. Mais, compte tenu de la situation sociale très compliquée dans laquelle se trouve Mariama Barry, je demande aux bonnes volontés de venir en aide à cette fille déshéritée », plaide le directeur préfectoral de la Santé.

De Koïn, Alpha Ibrahima Diogo Baldé pour Guineematin.com

Tél : (00224) 622 22 11 78/ 622 82 80 82

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin