Exploitation d'or à Mandiana (2)Dans les mines de Missima, plusieurs responsables et orpailleurs interrogés par Guineematin.com disent que les produits chimiques utilisés dans les mines comme le mercure, ne sont pas employés ici. Mais partout où passent ces orpailleurs, ils laissent derrière eux un énorme danger pour le bétail. Des puits de 2 à 3 mètres de profondeur ne sont pas refermés. Ce qui est aussi une agression de l’environnement, a constaté l’envoyé spécial de Guineematin.com hier, samedi 21 novembre 2015.

Exploitation d'or à Mandiana (1)Dans cette mine, le lieu où on recherche l’or est séparé de l’endroit où l’on traite la terre appelée « Gnè », sensée contenir de l’or. Ce qui engendre un transport d’une grande quantité de terre vers une autre zone. Après traitement, on récupère l’or. Les propriétaires des machines qui font ce traitement et l’orpailleur se partagent la quantité obtenue. Mais, cette énorme quantité de terre est laissée là à l’abandon.

Lorsqu’une carrière ne donne plus de l’or, elle est abandonnée et reste toujours ouverte. Sur le chemin de retour, le reporter de Guineematin.com a constaté l’abandon de deux sites. Et, les carrières non refermés se comptent par dizaine.

Exploitation d'or à Mandiana (3)Pourtant, aux alentours, se promènent des animaux domestiques et probablement, d’autres animaux sauvages protégés. En témoigne ce troupeau de vaches que nous avons rencontré à quelques mètres d’un site abandonné.

De Mandiana, Thierno Amadou Camara pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin