Guinée : le syndicat de la presse présente le bilan de ses activités

journalistesLa maison de la presse de Coléah (Conakry) a abrité ce jeudi 17 décembre 2015, une conférence de presse animée par les responsables du syndicat des professionnels de la presse en Guinée (S.P.P.G), a contacté sur place Guineematin.com à travers son envoyée spéciale.

Cette rencontre portait essentiellement sur la présentation du bilan des activités du syndicat des professionnels de la presse en Guinée (S.P.P.G) depuis la création de ladite association, le 16 juin 2015.

Dans son intervention de circonstance, le secrétaire général de ce syndicat, Sidi Diallo, a annoncé le lancement très prochain d’une pétition en cours de rédaction qui demande aux patrons des médias de se conformer au code du travail en vigueur en République de Guinée.

Le conférencier a ajouté : « il y a un partenariat en cours avec nos collègues français et pourquoi pas même de la sous-région qui sont beaucoup avancés dans ce domaine. Nous cherchons aussi à avoir notre local, avant d’adhérer dans une centrale syndicale nous permettant d’être fort. Nous n’oublions pas la création d’un compte bancaire du syndicat et la création des antennes internes dans les différents médias ».

Par ailleurs, le syndicat estime qu’il faudrait que les conditions de vie des travailleurs et journalistes changent en Guinée. «Nous continuons à dénoncer ce qui ne va pas chez les autres alors que nous avons la maison la plus salle. Il faudrait qu’elle soit propre, ça nous permettra d’être juste, équilibré dans nos informations et jouer un rôle majeur dans le cadre de la démocratie dans notre pays ».

Parlant de la structure, le syndicat des journalistes privées regrette la faible adhésion des journalistes. Sidi Diallo se réjoui au moins de la mise en place de ce syndicat. ‘’Nous comprenons que c’est la première fois en Guinée, on a eu des aînés qui se sont battus pour la mise en place de cette structure, ils n’ont pas pu’’.

Plus loin, il se dit rassuré par l’engagement des uns et des autres dans la salle qui vont maintenant intégrer ce bureau syndical. Il a en outre affirmé que : « c’est la seule solution pour nous de changer notre image, ce n’est pas Alpha Condé qui va faire notre affaire, ce n’est pas Martine Condé qui va faire, ni ULTREGUI, AGEPI ou AGUIPEL qui va faire notre affaire, c’est nous mêmes. Donc, il faut que nous soyons conscients de notre situation », a dit Sidi Diallo.

Yacine Sylla pour Guineematin.com

Tel : (+224) 628 71 71 56

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS