RPG, ce samedi 30 janvier 2016« Trahison ! Trahison ! Trahison ! », c’est par ces cris que l’intervention du président de l’Assemblée nationale, Claude Kori Kondiano, a été perturbée au cours de l’assemblée générale ordinaire du RPG, ce samedi 30 janvier 2016, a constaté Guineematin.com à travers son reporter qui est sur place.

Refusant de laisser le chef du législatif guinéen s’exprimer librement, les jeunes se sont rebellés pour crier contre les dirigeants du parti et du pays qu’ils accusent d’avoir trahit les idéaux pour lesquels leurs parents sont morts et qui ont fait l’objet de tout le combat des quarante dernières années.

Après des cris vrombissants dans la salle, les jeunes frondeurs sont sortis se concerter sur comment organiser leur riposte.

Au cours d’un entretien avec Guineematin.com, Aboubacar 2 Diaby, se présentant comme étant porte parole des jeunes frondeurs, a dénoncé le manque d’emploi pour les jeunes dont les plus nombreux vivent dans un dénouement total. Sans avoir des bras longs, personne ne trouve même un stage à plus forte raison l’emploi, alors que le RPG a lutté contre la corruption et pour la promotion des jeunes…

A suivre !

Du siège du RPG, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin