SMDPublireportage : Vision

La vision de la SMD en matière de développement communautaire est celle qui consiste à « accompagner les communautés dans la mise en œuvre de leurs initiatives afin de les rendre maitresses de leur propre développement ».

L’exploitation minière de Lefa génère d’importantes ressources pour les communautés, à travers la taxe locale de 0.4%. Cette taxe rétrocédée aux collectivités par l’Etat, gérée par les Comités Préfectoraux de Développement (CPD), est utilisée pour le financement de projets communautaires. Les décaissements effectués en 2015 ont été essentiellement orientés vers des projets de construction d’infrastructures sociales (postes de santé, écoles, mosquées, forages d’eau, édifices administratifs…), les équipements, l’élevage et le sport. Le total des fonds décaissés s’élève à 1 276 116.60 USD pour les préfectures de Dinguiraye (932 461.19 USD) et de Siguiri (340 655.41 USD) qui abritent la concession minière. Ce qui représente un autre impact significatif des activités d’exploitation de la mine de Lefa sur les communautés.

REALISATIONS COMMUNAUTAIRES DE LA SMD EN JANVIER ET FEVRIER 2016.

  • Appui au système éducatif de Siguirini
  • Prise en charge des enseignants

L’éducation a toujours occupée une place de choix  dans la politique d’appui et d’assistance de la SMD  aux communautés environnantes. Cet appui se traduit à travers plusieurs volets parmi lesquels on peut citer la construction d’écoles dans certains villages proches de l’usine, l’appui aux examens scolaires et la prise en charge des enseignants des écoles publiques de Siguirini. Jusqu’ à une date récente, la SMD octroyait des primes mensuelles à 31 enseignants de la localité. A ces primes, des sacs de riz étaient aussi octroyés à ces mêmes enseignants. Cette année, la société a décidée d’être plus large en augmentant cette assistance à 39 autres enseignants soit un total de 70 enseignants qui bénéficieront de cette largesse. Pour ces quatre premiers mois (octobre, novembre, décembre 2015 et janvier 2016) c’est près de 100 000 000 GNF (cent millions de francs guinéens) qui ont été débloqués pour les enseignants afin de les  encourager et soulager les parents dans la prise en charge de certains coûts liés à l’éducation de leurs enfants.

  • écoleRéfection de l’école primaire du village Carrefour

Le village Carrefour est le plus proche des installations et dispose d’une seule école ou les enfants du village reçoivent des cours. Cette école a été offerte par la SMD en 2005. Compte tenu de la vétusté du bâtiment, la SMD a décidée, sur demande des responsables de ce village, de rénover cette école en apportant une nouvelle couche de peinture (intérieure, extérieure), refaire les table-bancs et en fabriquer de nouveaux table-bancs pour améliorer l’éducation des enfants du village.

  • travauxLe reprofilage de la piste reliant Carrefour à Solabé.

Le village Carrefour est relié à Solabé par une route qui, par l’effet de l’érosion, est devenue impraticable. Là aussi sur demande des populations, la société a entamée des travaux de réfection de ce tronçon depuis une semaine. Les travaux se poursuivent à la satisfaction des populations de ce village.

Les réalisations communautaires en 2015

L’année 2015 a été riche en termes de réalisations dans les communautés de la concession, particulièrement à Baraka (appellation traditionnelle des communautés de la commune rurale de Siguirini) qui abrite les installations de Lefa. De nombreuses activités ont été soutenues pour accompagner le développement économique, social, culturel et environnemental des communautés  d’une valeur de 508 285 252,50 GNF (65 458.50 USD).

Activités génératrices de revenus (partenariat avec l’Unicef)

tailleursEn partenariat avec l’agence des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef), première du genre avec une société minière en Guinée, et la Commune Rurale de Siguirini, des activités de réinsertion sociale des jeunes, en même temps génératrices de revenus, ont été lancées. Il s’agit d’un projet de formation apprentissage en couture (broderie layette), en faveur de jeunes filles déscolarisées et non scolarisées et un projet de maraichage en faveur de jeunes diplômés en quête d’emplois.

Environnement

Sur le plan environnemental, le focus a été mis sur deux volets, à savoir le reboisement et le reprofilage des routes.

  • Reboisement

reboisementLe village Carrefour est bordé par un lac d’eau dont la source se trouve à la lisière des habitations. Sous l’effet combiné de l’exploitation minière et de la coupe abusive de bois, il n’existe plus d’arbres au bord du lac et très peu à la tête de la source. Pour sauvegarder ce patrimoine, la SMD à travers le Département HSE, en collaboration avec le village, a initié une action de reboisement de la tête de source et des berges du lac.

Pour cela, le HSE a mis à la disposition du village 477 plants fruitiers et forestiers qui ont permis de reboiser une superficie de 0.80ha. Le suivi et l’entretien des plants seront assurés par le chef du village et son équipe. Elle veillera à la réalisation de clôtures de protection des plants qui sont exécutés par des agents temporaires, recrutés au sein même de la communauté.

  • Infrastructures religieuses

Etre en harmonie avec les activités culturelles et religieuses des communautés locales et contribuer à leur promotion est une préoccupation permanente de la mine de Lefa. En témoigne le nombre d’infrastructures de cultes en construction (et en aménagement) qui ont bénéficié d’appui, six (6) Mosquées et une Eglise.

Fournitures d’eau potable aux communautés

eau potableDepuis le début de ses activités d’exploitation, la SMD s’est fortement impliquée dans la fourniture des populations locales en eau potable, aussi bien par la réalisation des forages que par leurs entretiens et réparations. Aujourd’hui, la SMD a à son actif la réalisation, sur fonds propres, d’une trentaine de forages dans les villages riverains de ses installations.

Pour pérenniser les acquis, la SMD encourage l’implication des bénéficiaires dans l’entretien et la réparation des forages. C’est dans ce cadre que le service des relations communautaires a pris contact avec le bureau du district de Léro pour échanger de vues sur la mise en place et/ou la dynamisation des comités de gestion des forages. Cette démarche a été bien appréciée par les élus qui ont promis d’œuvrer dans ce sens, puisqu’elle permettra à moyen terme de mobiliser des ressources pour faire face aux coûts d’entretien et de réparations des forages.

Apport de la SMD dans la lutte contre le Paludisme

Paludisme La SMD dans sa politique de lutte contre le paludisme engage chaque année diverses actions pour endiguer les contaminations, elle facilite les traitements paludéens dans sa zone d’intervention dont les camps d’habitations des travailleurs, les ateliers et le village de Léro.

Ainsi en 2015, l’équipe sanitaire du département HSE composée de 95% de jeunes recrutés dans les communautés locales  a procédée à la pulvérisation de larvicides sur les sites de proliférations des moustiques à travers le village de Léro où résident la majorité des travailleurs nationaux et leurs familles.

Trimestriellement, des campagnes de pulvérisation sont organisées. Ces campagnes  consistent en des  séances de traitement des flaques d’eaux souillées, les caniveaux et buses d’évacuation des eaux usées et les alentours des latrines et tout autre lieu susceptible d’abriter des larves ou des moustiques.

Sur le plan médical, sur  vingt un mille cent cinquante -neuf (21159) malades enregistrés à la consultation dans les deux cliniques de la SMD ; neuf mille huit cent huit (9 808) cas de paludisme ont étés diagnostiqués dont 2579 malades issus des populations riveraines. Etant donné que la consultation est gratuite dans les cliniques de la SMD, cet apport est très apprécié par les populations riveraines.

Service communication

Nord gold plus que de l’or

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin