Dr. Ibrahima Kouroumah, ministre de l'Enseignement près-universitaire et de l'Alphabétisation

Ibrahima Kourouma

Comme annoncé par des précédents articles de Guineematin.com, l’assemblée générale du RPG arc-en-ciel d’hier, samedi 22 octobre 2016, a été présidée par le ministre conseiller à la Présidence, Sanoussi Bantama Sow. Et, parmi les sujets débattus, la fermeture supposée des écoles franco-arabes par le gouvernement guinéen.
Et, c’est le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, Docteur Ibrahima Kourouma, qui a tenu à profiter de l’assemblée générale du RPG arc-en-ciel d’hier pour apporter un cinglant démenti aux rumeurs qui font état d’une supposée fermeture de la filière langue arabe.

« Je dis à l’ensemble de la population guinéenne que jamais il n’a été question de la fermeture des écoles franco-arabes. Que ça soit au niveau de l’Enseignement pré-universitaire ou de l’enseignement supérieur ou technique, il n’a jamais été question une seule fois de fermer l’école franco-arabe », a-t-il démenti avec une certaine insistance.

Docteur Ibrahima Kourouma, a rappelé que cette année, il y a eu trente six mille (36 000) admis au baccalauréat, dont huit cent quatre vingt dix sept (897) en sciences sociales franco-arabe. « Alors, le ministre de l’enseignement supérieur, après des investigations, se rendant compte qu’au niveau de la filière arabe à l’Université, il n’y a pas de bons professeurs, a souhaité, tout comme la faculté de médecine, la faculté d’odontostomatologie, la faculté de pharmacie, le ministre a souhaité que cette année, qu’il n’y ait pas d’orientation en première année », a-t-il précisé.

Ibrahima Sory Diallo était au siège du RPG pour Guineematin.com 

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin