C’est le chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé en personne qui aurait appelé le chef de file de l’opposition, Elhadj Cellou Dalein Diallo pour se plaindre contre un député de l’UFDG, l’élu uninominal de Gaoual. On aurait dit au président de la République que c’est Ousmane Gaoual Diallo qui distribuerait de l’argent sur l’axe pour envenimer la grève des enseignants.

Dans la soirée de ce dimanche 19 février 2017, Guineematin.com a joint au téléphone l’honorable Ousmane Gaoual Diallo pour échanger sur des accusations dont-il aurait fait l’objet depuis le déclenchement de la grève des enseignants. Selon le député uninominal de Gaoual, c’est un certain Mohamed Lamine Diao, un proche du président Alpha Condé qui serait à la base de ces accusations.

Décryptage !

Guineematin.com : honorable Ousmane Gaoual Diallo, depuis quelques jours, en entend dire que vous êtes entrain de distribuer de l’argent pour envenimer la grève des enseignants. Expliquez-nous ce qui se passe ?

Ousmane Gaoual Diallo : C’est avec beaucoup de surprises que j’ai vu mon nom associé à une distribution d’argent dans les quartiers sous prétexte de vouloir envenimer une situation déjà pourrie. D’abord, je n’ai pas les fonds nécessaires. En plus, je ne suis pas directement intéressé par cette grève, n’étant ni enseignant, ni élève. Je ne suis qu’un parent d’élève, donc quelqu’un qui subit les conséquences indirectes de cette situation. C’est un soutien moral que j’apporte à cette revendication légitime aussi bien du corps enseignant qui conteste la grille salariale que des élèves qui exigent de l’Etat des enseignants de qualité. C’est un soutien qui est en étroite liaison avec le soutien que l’opposition apporte à cette revendication sociale. Cela ne veut absolument pas dire que j’ai de l’argent à distribuer pour envenimer quoi que ce soit. Les enseignants n’ont pas besoin de l’argent d’Ousmane Gaoual pour aller à la revendication, l’accroître ou l’arrêter. Les élèves n’ont pas besoin d’Ousmane Gaoual pour savoir qu’il leur manque des enseignants en classe et que c’est à l’Etat qu’ils doivent demander des explications. Je pense que ceux qui distillent cette information ont d’autres desseins derrière la tête. Cela est tout sauf une vérité.

Guineematin.com : selon vous, qui serait derrière cette information ?

Ousmane Gaoual Diallo : Dans les investigations au sommet qu’on a eu à faire, il est apparu le nom d’un certain Mohamed Lamine Diao qui serait entrepreneur et qui serait à l’origine de la propagation de cette rumeur dans l’entourage du chef de l’Etat qui lui-même a appelé à plusieurs reprises le chef de file de l’opposition pour essayer de d’expliquer qu’il a appris que je distribuerais de l’argent dans les quartiers pour envenimer la situation. Je dis tout simplement qu’Alpha Condé doit arrêter d’écouter les délateurs de la Guinée, d’écouter ceux qui n’ont rien à dire et de regarder la réalité en face. Il a des services de renseignement en place, des services secrets, des renseignements généraux, la gendarmerie, la police qui peuvent lui remonter des informations de manière rationnelle avec donc des informations vérifiées. Il ne faut pas prêter toujours l’oreille à ceux qui essayent par ça de rentrer dans les grâces du pourvoir pour avoir tel ou tel marché. Je pense que c’est aux services de renseignement et de sécurité qu’il faut croire et non à ces individus qui, depuis l’indépendance de la Guinée, sont tapis dans l’ombre et essayent toujours de tirer leur épingle du jeu en propageant des mensonges sur le compte des personnalités de ce pays.

Guineematin.com : Honorable, pourquoi vous, alors que vous n’êtes pas le seul opposant à ce régime ?

Ousmane Gaoual Diallo : Il y a peut-être des gens qui estiment qu’Ousmane Gaoual dérange. Donc, pour eux, il faut aussi profiter de la faiblesse de la gouvernance, de l’incapacité de l’Etat à apporter des réponses claires à la situation du pays pour essayer de l’induire en erreur. C’est aussi provoquer précipitamment des troubles sociaux dans le pays. C’est clair que personne n’accepterait que l’injustice soit instaurée dans le pays. Il ne faut pas exclure dans cette tentative une manière de pourrir le dialogue actuel entre le chef de l’Etat et le chef de file de l’opposition. Malgré le fait que le climat est tendu, il y a quand même une communication qui n’est pas rompue entre les deux.

Guineematin.om : A partir du moment où cette rumeur est sortie et qu’elle commence à gagner du terrain, qu’est-ce que vous comptez faire ?

Ousmane Gaoual Diallo : On ne peut rien faire contre la rumeur. Je serais très heureux qu’on sorte de cette rumeur et que les gens diffusent des images, des sons, des vidéos parce que je ne peux pas distribuer à mon niveau de l’argent de Hamdallaye à Kagbélen sans qu’une seule image, un son, une vidéo ne puisse apparaître.  Je ne suis pas l’Etat et même avec l’Etat on a vu qu’avec la mobilisation de Kankan, le gouvernement n’a pas pu distribuer de façon confidentielle les sommes qui sont parties à Kankan. Tout le monde l’a su. Imaginez un individu comme Ousmane Gaoual distribuer de l’argent de Hamdallaye à Kagbélén, les gens sauront forcément.

Guineematin.com : Vous avez beaucoup d’argent…

Ousmane Gaoual Diallo : Aujourd’hui j’ai besoin de l’argent pour réparer des forages à Gaoual, finir des écoles que j’ai commencées, m’occuper des petits problèmes de fermes, des petits chantiers que j’ai commencés depuis trois ans et qui sont en souffrance. Mais aussi pour payer l’éducation de mes enfants, régler mes mensualités locatives…

Guineematin.com : merci honorable

Ousmane Gaoual Diallo : je vous remercie aussi.

Entretien réalisé au téléphone par Mamadou Alpha Assia Baldé

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin