La jeunesse du principal parti de l’opposition guinéenne a organisé, ce samedi 25 février 2017, une assemblée générale extraordinaire au terrain de Manéah, à Coyah.  Ce rassemblement politique présidé par Cellou Dalein Diallo a connu la mobilisation de plusieurs militants et sympathisants du parti, venus de Manéah et Dubréka, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

C’est sous un soleil de plomb que la deuxième édition de la compétition culturelle et scientifique dénommé ‘’Prix Cellou Dalein Diallo pour l’excellence’’ a été  lancée. Les fédérations de Manéah et de Dubreka ont compéti dans plusieurs domaines artistiques et culturels. Le point le plus marquant est le débat sur le dernier accord politique du 12 octobre 2016, qui a conduit au vote d’un nouveau code électoral.

Alors que le camp de Dubreka soutenait la position du parti, celui de Maneah en a pris le contre-pied. Les deux groupe se sont défendus tant bien que mal, en asseyent leurs argumentations sur des exemples clairs et précis. Dans ce débat qui reflétait la juste réalité politique, les jeunes de Manéah ont avancé plusieurs arguments incriminant le parti de Cellou Dalein Diallo. Mais, comme il fallait s’y attendre, ceux de Dubréka ont essayé d’expliquer le bien fondé de l’accord et l’avantage de ce compromis pour la paix et la stabilité dans le pays.

De son côté, le président de l’UFDG a bien voulu faire ressortir l’importance de la signature de cet accord politique. « Il ne viole nullement pas la Constitution. S’il y a eu accord, c’est parce que les lois n’ont pas été respectées. Et cela  se passe un peu partout dans le monde », a-t-il soutenu.

Pour corroborer les arguments avancés, le président de l’UFDG a cité « les accords entre les FARC et le gouvernement colombien, celui des Forces Nouvelles avec le gouvernement de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire et l’accord obtenu dernièrement en RDC, prolongeant le mandat de Joseph Kabila ».

Tout en remerciant le bureau national de la jeunesse, Cellou Dalein Diallo s’est réjoui de l’existence de la démocratie à la base au sein de son parti.

Cette deuxième édition de la compétition culturelle et scientifique dénommé ‘’prix Cellou Dalein Diallo pour l’excellence’’ a été un véritable lieu de débat démocratique entre militants à la base. Elle a été aussi une plateforme de sensibilisation des militants sur la non violence, le vivre ensemble, la tolérance et l’unité nationale entre les populations guinéennes, à travers des poèmes et sketchs.

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél. : 00224 620848501

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin