C’est un pas de géant qui vient d’être franchi à Boké où des manifestations violentes qui ont commencé le lundi passé ont entraîné la mort d’un manifestant, tué par balle, et également occasionné plusieurs blessés et d’énormes dégâts matériels.

Selon le correspondant local de Guineematin.com, les jeunes viennent de « déposer les cailloux », en disant être désormais derrière monsieur Safaye Diallo, vice-président du CPD (comité préfectoral de développement), à l’issue de la réunion qui vient de se terminer entre les manifestants, les membres du CPD et quelques sages de la ville.

Ainsi, le compris trouvé prévoit que les axes routiers du centre-ville soient libérés « immédiatement » pour permettre aux citoyens de sortir vaquer à leurs occupations. Mais, concernant les sociétés minières évoluant sur place, la décision est ferme : toute circulation des camions des sociétés minières doit être empêchée pour s’opposer ainsi à la reprise des activités de ces dernières.

Et, demain, vendredi, une importante réunion aura lieu à partir de 10 heures au centre culturel pour permettre aux manifestants de rédiger l’intégralité de leurs revendications qui seront remises à la société civile pour la suite des négociations. Pour lier l’acte à la parole, un des manifestants a remis un caillou à Safaye Diallo pour montrer qu’ils lèvent ainsi les barricades au centre ville et qu’ils lui font confiance pour les négociations.

A suivre !

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin