Les conflits entre voisins sont fréquents à Conakry et conduisent parfois au tribunal. C’est ce qui est arrivé entre Mamoudou Kaba et Mamadou Thierno Mamadou Bah, domiciliés au quartier Yattayah. Le second a trimbalé le premier au tribunal correctionnel de Dixinn pour des faits de destruction d’édifices privé, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Mamadou Kaba, administrateur de son état, a été reconnu coupable et condamné avec sursis et au payement de 10 millions de francs guinéens pour avoir détruit un bassin construit par monsieur Bah.

Mamadou Kaba a été entendu à la barre hier, vendredi 27 juillet 2018, pour sa version des faits dans cette affaire. Dans son audition monsieur Kaba a reconnu avoir détruit le bassin construit par son voisin. Seulement, il a fait comprendre au tribunal que c’est le plaignant Thierno Mamadou Bah qui a érigé une clôture et un bassin sur son terrain. « J’ai trouvé qu’il a construit un bassin sur ma parcelle. Il a fait une clôture aussi en grignotant mon terrain. Je le lui ai expliqué en lui demandant d’enlever ces édifices. Ainsi, il m’a donné l’autorisation de le détruire. J’ai détruis le bassin avec son consentement et en présence du chef de quartier et l’ensemble des responsables du quartier. Et six mois après cette destruction, il vient porter plainte contre moi ».

Le plaignant va carrément démentir cette version des faits. Selon Thierno Mamadou Bah, « je n’étais pas au courant de cette destruction et aucun responsable de quartier n’y était ». C’est pourquoi, au titre de dommages et intérêts, monsieur Bah va réclamer le payement d’une somme de 20 millions de francs guinéens.

Pour sa part, le procureur va demander, dans ses réquisitions, de retenir monsieur Kaba dans les liens de la culpabilité. « Pour la répression, je vous demande de le condamner à 6 mois d’emprisonnement, assortis de sursis », a-t-il requis.

La défense, par la voix de maître Alsény Sylla, après avoir longuement détaillé les faits, a sollicité la relaxe pure et simple de son client pour délit non constitué.

Au terme de l’audience, le prévenu Mamoudou Kaba a été finalement condamné avec sursis puis au payement le payement de la somme de 10 millions de francs guinéens.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin