Banankoro : un médecin vole un bébé en complicité avec la grand-mère du nouveau-né

image d’archive

Une jeune fille a accouché le jeudi passé, 26 juillet 2018, à Banankoro, dans la préfecture de Kérouané. Et, le médecin chez qui vivait la fille a dissimulé le bébé avec la complicité de son épouse et de la mère de la nourrice, en déclarant à cette dernière que son enfant est décédé au moment de l’accouchement et qu’il a même été enterré. Mais, la jeune mère qui n’a pas cru en cette version a mis l’affaire au grand jour, ce qui a finalement permis de connaître toute la vérité dans cette affaire, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

C’est une rocambolesque affaire de vol d’un bébé qui vient d’éclater au grand jour dans la sous-préfecture de Banankoro. Il y a plusieurs mois, Tenin Kaké, élève de 10ème année quitte Kankan où elle étudiait pour se rendre à Banankoro où vivent ses parents biologiques. Elle est rentrée à Banankoro à la demande de sa mère qui avait appris que sa fille est tombée enceinte à Kankan. A son retour à Banankoro, sa mère l’emmène chez un médecin et le lui confie.

Elle demande à Moise Guilavogui de garder la fille en cachette chez lui jusqu’à son accouchement. Le médecin, son épouse Marie Zoumanigui et la mère de la jeune fille enceinte décident qu’après l’accouchement de Tenin Kaké, le médecin et sa femme vont récupérer le bébé et laisser la fille rentrer chez elle. En effet, Tenin Kaké était fiancée à un jeune qui se trouve en Belgique et sa mère ne voulait pas que cette grossesse hors mariage vienne gâcher ce projet de mariage…

Quant au médecin et sa femme, ils n’ont pas fait d’enfant depuis leur mariage. C’était donc une occasion d’en trouver un. Le marché est ainsi conclu sans que la future mère ni personne d’autre n’en soient informés, et tout se passe comme prévu. La jeune fille reste en cachette chez le médecin pendant trois mois et accouche d’une fille le jeudi dernier, 26 juillet 2018. Mais, deux heures après l’accouchement, le médecin et son épouse viennent dire à Tenin Kaké que son bébé a rendu l’âme !

Une version à laquelle n’a pas du tout cru la jeune mère. Elle décide de porter l’affaire à la connaissance du président du district de Camandaya. Grâce à l’’implication des autorités locales, le bébé qui avait déjà été envoyé à Siguiri a finalement été ramené à Banankoro et rendu à sa mère. Une plainte a été également déposée auprès de la police contre les complices qui ont voulu détourner le bébé de Tenin Kaké. Mais, seront-ils punis pour cela quand on connait les arrangements dans ces genres d’affaires dans notre pays ?

Attendons de voir !

Moussa Oulen Traoré pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS